11-05-2011

Le Journal du Débat : Décodeur bioéthique 11 mai 2011 – n°9

Alliance VITA : le nouveau nom de l’Alliance pour les Droits de la Vie

Le décodeur n°9 – 11 mai 2011

L’actualité du débat bioéthique vue par l’Alliance pour les Droits de la Vie

 

La Loi de bioéthique revient à l’Assemblée nationale en 2ème lecture.

ALERTE : La commission spéciale de l’Assemblée nationale, composée de 72 députés, vient d’examiner le texte voté au Sénat et d’adopter des amendements qui devront être débattus à partir du 25 mai en séance par l’ensemble des députés.

Il faut agir sans tarder.

Lire ici notre communiqué.

1. Assistance médicale à la procréation :

La commission a repoussé la mesure adoptée par le Sénat en première lecture visant à autoriser la procréation artificielle aux femmes homosexuelles.

C’est un point positif.

Vigilance cependant : ce résultat doit être confirmé lors de l’examen en séance.

Il est très nécessaire de continuer la mobilisation et de signer et faire signer avant le 19 mai notre pétition Procréation : protégeons les droits de l’enfant lancée depuis quelques jours.

Les résultats par département seront remis à chaque député le vendredi 20 mai pour les alerter sur les dangers de cette mesure, qui peut encore revenir par amendement en séance. C’est de toutes les façons un sujet majeur pendant l’année à venir et il est essentiel de peser pour le respect de l’enfant, dès aujourd’hui, en perspective des élections présidentielles.

2. Recherche sur l’embryon :

La commission a entériné l’autorisation encadrée, au lieu d’en rester à une interdiction sous dérogations, comme en première lecture.

Contre l’avis du rapporteur UMP Jean Leonetti, quelques députés UMP se sont joints aux 18 députés du groupe socialiste présents, alors que certains députés de la majorité étaient absents lors du vote. Résultat : 21 voix pour l’autorisation, et 19 contre.

3. Diagnostic prénatal

La commission a également entériné la systématisation du diagnostic prénatal, par laquelle le médecin perdrait sa liberté de prescription.

Démarche urgente

Nous demandons à tous ceux qui le peuvent de se joindre à la mobilisation que nous allons lancer à partir de demain 12 mai 2011.

Nous devons interpeller les députés, particulièrement ceux de la majorité, pour qu’ils s’opposent à l’autorisation de la recherche sur l’embryon : cette mesure constitue un basculement majeur, en contradiction avec le principe de dignité humaine appliqué à l’embryon dans notre droit. En autorisant la recherche sur l’embryon humain, ce dernier se trouve transformé en matériau de laboratoire, et ne bénéficie plus d’aucun respect, y compris symbolique.