24-10-2011

Les propositions d’Alliance VITA sur l’AMP

Alliance VITA formule trois propositions sur l’Assistance médicale à la procréation.

 

Favorable aux véritables thérapies contre la stérilité ou l’infertilité, Alliance VITA est très réservée sur la réalité actuelle de ce que l’on nomme Assistance médicale à la procréation (AMP). Elle conteste particulièrement les pratiques qui comportent la destruction d’embryons, ou quand elles privent par avance l’enfant ainsi conçu de son père ou de sa mère biologiques. Ses propositions sont les suivantes :

 

 

  • Arrêter la congélation d’embryons humains. Le stock de 165 591 embryons congelés vivants attise les convoitises des chercheurs et place leurs parents devant d’impossibles choix. Pour Alliance VITA, il est injuste de congeler un être humain en stoppant ainsi artificiellement son développement. Le moratoire demandé est un préalable aux débats légitimes sur le devenir des embryons actuellement congelés.

 

  • Renforcer la recherche médicale contre l’infertilité. On sait que l’infertilité augmente, au point qu’un couple sur sept consulte aujourd’hui pour cette raison. Or, les techniques d’AMP, très couteuses, sont essentiellement palliatives. Leurs performances limitées laissent un couple sur deux sans enfant. Il est temps de lancer des études poussées sur les causes de l’infertilité et leur prévention : stérilités féminines tubaires et stérilités masculines d’origine environnementale notamment.

 

  • Mesurer objectivement l’impact sanitaire des techniques d’AMP. La prévalence de naissances d’enfants porteurs de handicap ou de maladie du fait de l’AMP doit être publiée et connue : grossesses multiples, grande prématurité ; anomalies génétiques liées à la FIV et à l’ICSI ; report de l’infertilité paternelle sur les enfants conçus par ICSI, etc. Il est urgent de publier des bilans scientifiques complets dans ces domaines trop peu connus.