13-01-2012

Robin, la vie après le coma

Le jeune Robin, foudroyé en 2007 et sorti du coma après de longs mois alors que certains médecins conseillaient de le « débrancher », vient d’être transféré à Paris pour poursuivre sa rééducation et bénéficier d’opérations visant à reconstruire son visage.

Comme le rappelait RTL le 10 janvier dernier, Robin a été frappé par la foudre en mars 2007 au cours d’une balade en vélo à Vitrolles, dans les Bouches-du-Rhône, et son coma semblait irréversible. Un médecin a dit de lui peu après l’accident : « Bon, ça ne sert à rien de tourner autour du pot. Robin a le cerveau grillé. Il faut le débrancher ». Sa famille n’a pas suivi cet avis et a gardé espoir que Robin puisse sortir du coma. C’est ce qui s’est passé courant 2008, après de nombreux mois d’attente : « Cela veut dire qu’il se bagarre pour vivre. Il faut agir pour qu’il récupère et pour que sa vie s’améliore » a déclaré sa mère. La médecine a pris acte de ce réveil sans pouvoir l’expliquer: « La médecine n’est pas une science exacte », a reconnu le Pr André Liénard, chef du service anesthésie et réanimation de l’hôpital Saint-Antoine à Paris.

L’état de santé de Robin s’améliore peu à peu. Âgé maintenant de 18 ans, le jeune homme a rejoint cette semaine un centre de rééducation dans les Yvelines, et va bénéficier de plusieurs opérations pour reconstruire son visage, sous la direction du professeur Lantieri à l’hôpital Georges-Pompidou. Son père, qui travaille à la Poste, s’est fait muter à Paris pour mieux s’occuper de lui.