10-02-2012

Dominique de Villepin : « Avancer vers l’ouverture du mariage civil aux couples de même sexe »

Source : Billet « Rosebuzz » du 16 juin 2011, posté sur le site Villepin2012

« Face au tir croisé des critiques et face au buzz, je reprends ma plume. Sur ma prise de positions concernant l’ouverture du mariage civil aux personnes de même sexe, j’ai été accusé soit de conservatisme soit d’opportunisme : autant dire que je suis parvenu à un équilibre, soucieux du respect des principes et de la prise en compte du mouvement de la société.

Il ne s’agit pas pour moi de prendre position pour ou contre l’homosexualité. Ce débat là est tranché depuis longtemps maintenant. Il s’agit de savoir rester fidèle à mes principes républicains.

Les homosexuels sont des citoyens comme les autres. Ils sont égaux devant la loi.

Le mariage n’est plus aujourd’hui l’institution qu’elle a été, organisée exclusivement autour de la fondation d’une famille. Il suffit de voir le nombre de personnes âgées qui décident de convoler. Dès lors, refuser aux personnes de même sexe de voir reconnue leur vie de couple me paraîtrait discriminatoire. Voilà pourquoi je pense qu’aujourd’hui, il faut avancer vers l’ouverture du mariage civil aux couples de même sexe.

La famille connaît des transformations radicales. Elle a plus changé en une génération dans notre pays qu’en deux mille ans auparavant. La réalité, ce sont désormais des familles recomposées, des familles monoparentales choisies ou non, des familles homoparentales. Ne nous aveuglons pas sur les réalités au nom de modèles idéaux qui ne sont plus la règle. Cela ne signifie pas pour autant s’engouffrer dans la nouveauté parce qu’elle serait moderne. Cela signifie faire droit au réel. Rendre la réalité la plus vivable possible.

La nouvelle famille ne tourne ni autour du père, ni autour de la mère, ni autour de la maison. Elle s’articule désormais autour de l’enfant, de ses besoins affectifs, de son épanouissement. Ce doit être la seule ligne directrice des grands choix de société. C’est pourquoi je suis favorable à la création d‘un statut du beau-parent, pour consolider les familles homoparentales existantes en faveur de l’enfant.

Ouvrons les yeux et avançons ensemble. Faisons évoluer les mentalités en douceur vers plus de justice et plus de respect pour tous. »