10-02-2012

François Hollande et la bioéthique

Extrait d’une interview donnée par François Hollande à la Vie.fr du 15 décembre 2011
Source : La vie.fr du 15 décembre 2011

« La Vie : Rouvrirez-vous le débat sur les lois de bioéthique pour élargir les possibilités de recherche sur l’embryon ?

F.H : « La recherche doit se faire dans une seule perspective de santé. Toute exploitation marchande doit être prohibée. La science doit être au service de l’Humanité ». »

Prise de position de François Hollande sur la procréation assistée
Source : questionnaire proposé au candidat par l’association Homosexualité et socialisme (version pdf) (p.11)

« 9 Ouvrirez-vous la procréation assistée à toutes les femmes – par donneur anonyme ou par donneur connu – sans discrimination ? Si oui, quand ?

F.H : Oui, dès 2012, dans le cadre du maintien du principe de l’anonymat du don de gamètes.

10 Comment répondrez-vous aux difficultés rencontrées aujourd’hui par les enfants nés d’une GPA ? Mettrez-vous fin à l’interdiction de la gestation pour autrui (GPA) en France ? Si oui, quand ?

F.H : J’ai déjà exprimé ma position à ce sujet. Je suis conscient, néanmoins, du fait que cette pratique est légale dans de nombreux pays et que certains de nos concitoyens font ainsi appel à des « gestatrices» à l’étranger. Aussi, dans ce cas, lorsque des enfants nés suite à une GPA légale à l’étranger reviennent en France avec leurs parents, il me semble nécessaire, au nom de l’intérêt supérieur de l’enfant, de permettre la transcription sur les registres de l’état civil français de leur acte de naissance et de faciliter la reconnaissance du lien parent-enfant. »

Prise de position du PS sur l’Assistance Médicale à la Procréation
Source : programme du PS : « Redresser la France, retrouver la justice, rassembler les Français » (p.72)
« 2.1.5 Accès à la parentalité : encadrer et accompagner les évolutions de la société
Le rôle d’un gouvernement responsable est de promouvoir de nouveaux droits pour permettre des avancées médicales et sociétales tout en protégeant la dignité des êtres humains. En matière d’Assistance médicale à la Procréation (AMP) et d’accès à la parentalité, notre société doit trouver une équilibre entre les revendications des individus en souffrance et le respect de la dignité de la personne humaine, tout en réaffirmant la primauté de la filiation sociale sur la filiation biologique.

L’accès à l’AMP doit être ouvert aux femmes sans condition de situation de couple ou d’infertilité. A l’inverse, face aux risques que représentent l’instrumentalisation du corps de la gestatrice et sa possible marchandisation, l’interdiction de la gestation pour autrui doit être maintenue.
Concernant les dons de gamètes, le triptyque anonymat, gratuité, consentement doit être maintenu. Enfin, les règles applicables aux dons d’embryons doivent être simplifiées car la complexité des procédures actuelles freine la solidarité et l’aide aux couples infertiles. Les inséminations et les transferts d’embryons post mortem doivent être autorisés dans les cas où le décès du partenaire a interrompu un projet parental en cours.

 

Alliance Vita

Candidat: