01-03-2012

Brigades de la mort aux Pays-Bas

A partir du 1er mars 2012, six équipes itinérantes sont mises en place aux Pays-Bas pour pratiquer des euthanasies refusées par les médecins traitants soulevant l’inquiétude de la Société royale des médecins (KNGM).

Financées par l’association néerlandaise de fin de vie volontaire (NVVE), ces équipes composées d’un duo médecin-infirmière s’intègrent dans un projet « macabre » plus vaste de cette association qui compte aussi installer une clinique d’euthanasie à La Haye qui pourrait donner la mort à 1000 patients par an. De sérieuses réserves sont émises par la Société royale de médecins qui regroupe 53 000 médecins : « l’euthanasie est un processus compliqué, à l’issue d’un traitement à long terme d’un patient, basé sur la relation de confiance » confie un des responsables selon l’AFP.

Pour Alliance VITA, cette nouvelle évolution montre combien donner un cadre légal à l’euthanasie est une illusion. Dans les rares pays qui l’ont légalisée, spécialement aux Pays-Bas et en Belgique, on assiste actuellement à des graves dérives.

Aujourd’hui 3100 euthanasies sont officiellement effectuées chaque année dans ce pays où elles ont augmenté de 74% entre 2007 et 2010, sans compter le développement parallèle des euthanasies non déclarées.