07-03-2012

Une pub pro-euthanasie choque

La campagne publicitaire de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD), lancée le 7 mars 2012 dans le magazine Les Inrocks, provoque de nombreuses réactions, dont celle du ministre Jean Léonetti qui considère que cette campagne est « indigne », et qui demande au candidat François Hollande de « condamner sans ambiguïté » cette initiative.

Les photomontages montrent Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen et François Bayrou sur des lits d’hôpitaux,  avec comme message : « Doit-on vous mettre dans une telle position pour faire évoluer la vôtre sur l’euthanasie ? »

« Notre dernière campagne, qui plaçait un anonyme dans la même position, ne les a pas réveillés. Cette fois, on espère interpeller les candidats, en particulier ceux qui se sont prononcés le plus farouchement contre l’euthanasie », explique Jean-Luc Romero, le président de l’ADMD. Et Philippe Lohéac, son directeur général, revendique le caractère volontairement « hors norme » de cette campagne en ajoutant : « Il est temps que les choses changent, si on continue à demander gentiment les choses, ça n’avancera pas ».

Jean Leonetti a réagi vivement en s’interrogeant : « Faut-il comprendre que la meilleure chose à faire pour aider les personnes gravement malades consiste à leur proposer de mourir ? Est-ce réellement la seule solution que veut proposer notre société à ses membres les plus vulnérables ? » Il demande par ailleurs à François Hollande de « préciser sa position sur l’euthanasie ».

Alliance VITA dénonce l’outrance qui laisse croire que les patients dans leurs lits d’hôpitaux demandent qu’on les tue, alors qu’ils attendent qu’on prenne soin d’eux jusqu’au terme naturel de leur vie, sans acharnement thérapeutique ni euthanasie.  Quant au stratagème de la provocation,  il permet d’offrir à l’euthanasie une publicité gratuite indigne et même dangereuse pour les personnes vulnérables et dépendantes.