05-12-2012

Recherche sur l’embryon autorisée par le Sénat

Communiqué de presse – Paris, le 5 décembre 2012

Le Sénat légitime la recherche sur l’embryon humain : Alliance VITA dénonce une régression éthique et scientifique.

Alliance VITA dénonce la précipitation avec laquelle la proposition de loi autorisant la recherche sur l’embryon humain a été votée dans la  nuit du 4 décembre au Sénat. Ce texte  bouleverse les conditions de la recherche sur l’embryon et les cellules souches embryonnaires, en supprimant l’interdiction de principe pour y substituer un cadre beaucoup plus large et flou. Cette discussion a eu lieu sans que les Français aient été préalablement consultés par des états généraux, comme le prévoit pourtant la loi bioéthique du 7 juillet 2011.

Pour le docteur Xavier Mirabel, président d’Alliance VITA : « Cette décision constitue une véritable régression éthique et scientifique, au moment même où le prix Nobel de médecine vient d’être décerné au japonais Shinya Yamanaka et au britannique John Gurdon pour leurs découvertes sur la reprogrammation nucléaire, qui est une technique éthique. En autorisant explicitement la recherche sur l’embryon conduisant à sa destruction, la proposition de loi bouleverse un principe bioéthique majeur qui confère à l’embryon humain une protection symbolique. »

Alliance VITA demande donc au Parlement et au Gouvernement de revenir sur cette orientation et de privilégier les recherches éthiques.