25-01-2013

Avortement : ce droit est-il remis en cause?

Jeudi 24 janvier 2013, sur RFI, Caroline Roux, secrétaire générale d’Alliance Vita et coordinatrice des services d’écoute, était invitée à débattre du droit à l’avortement avec Christine Mauget, membre du Bureau national du Planning Familial et responsable de la Commission internationale et Catarina Fernandez, représentante portugaise de la MMF (Marche Mondiale de Femmes).

Extraits de l’intervention de Caroline Roux :
Nous œuvrons pour que l’IVG ne soit pas vécue par les femmes comme une fatalité, et qu’il y ait une vraie prévention. Ce n’est pas un acte anodin pour les femmes. Notre ligne de base est d’être solidaire avec les plus vulnérables.C’est pourquoi nous avons ce service d’écoute pour les femmes et les couples par rapport à la maternité et les grossesses imprévues
La remise en cause de la législation n’est pas la question du tout aujourd’hui. On assiste en France à une surenchère de propositions pour faciliter l’IVG. Il faudrait que l’on ait le courage de voir ce qui se passe dans la réalité des femmes.
Ce que je constate, c’est qu’il y a des pressions sur les femmes notamment autour d’une réprobation des grossesses non planifiées. Une grossesse surprise va conduire souvent les hommes à faire pression sur les femmes , pour l’inciter à l’IVG.
Il y a un changement de camp du droit ; souvent les hommes se sont emparés de ces droits et nous voyons combien la liberté des femmes peut-être bafouée et je trouve qu’il faudrait avoir le courage d’en parler dans notre pays.