26-11-2013

Estrela : la commission confirme

La commission des droits de la femme et de l’égalité des genres du Parlement européen a approuvé de nouveau, ce 26 novembre 2013, le rapport Estrela sur « la santé et les droits sexuels et génésiques » qui avait été repoussé en session plénière le 22 octobre dernier. Ce jour-là, contre toute attente, une majorité de députés européens avait contesté le contenu du texte et demandé à la commission compétente « de revoir sa copie ».

Les promoteurs du rapport avaient alors vivement réagi, en déclarant qu’ils représenteraient le texte à l’identique en commission dans des délais rapides, en étant assurés d’avoir une majorité dans cette instance qui regroupe environ 10% des 766 députés européens.

Le rôle d’une commission, au sein du Parlement européen, est d’étudier les textes proposés, de faire des rapports, de proposer des amendements et de préparer le vote en séance plénière (à ne pas confondre avec la Commission européenne, instance exécutive qui pilote toutes les actions au sein de l’Union européenne).

Le rapport et la proposition de résolution associée, pratiquement sans modification par rapport à la version initiale, pourraient être à nouveau présentés au vote de l’ensemble des parlementaires le 10 décembre prochain.

Alliance VITA avait alerté sur les dangers de ces textes, dans une note expliquant pourquoi ils devaient être refusés. Après le vote du 22 octobre, elle a diffusé un communiqué de presse, en a décrypté les enjeux éthiques et a analysé la portée symbolique de cette décision.