08-01-2014

3 minutes en vérité sur l’euthanasie

Henri de Soos, coordinateur du service d’écoute SOS Fin de Vie d’Alliance VITA, était l’invité de Famille Chrétienne le 7 janvier 2014,  dans l’émission « 3 minutes en vérité ». Il appelle à se mobiliser face à l’enjeu essentiel du respect de la vie.

Extraits de l’émission :

« La conférence de citoyens, c’est un procédé très douteux sur la forme et très dangereux sur le fond : 18 personnes – alors qu’on est 66 millions d’habitants – réunies quelques heures, prononcent un « oui » franc et massif pour le suicide assisté et un « oui »  plus timide pour l’euthanasie d’exception, alors que depuis 2 ans, sur la base de la proposition 21 du candidat Hollande, tous les gens compétents et les experts ont dit « non » à l’euthanasie et « non » au suicide. (…) 

Il n’y a pas d’exception possible quand il s’agit de vie ou de mort. C’est comme pour la peine de mort. On ne peut pas dire : « je suis contre l’euthanasie sauf quelques cas exceptionnels ». Une fois que la porte est ouverte, elle ne peut pas se refermer. On n’a jamais vu la brèche d’une digue se colmater toute seule. (…)

La dignité, c’est ce qui nous distingue de l’animal. Dire que « dans ma déchéance, je n’ai plus de dignité donc je dois disparaître », c’est une vision fausse à la fois de la liberté et de la dignité. Par exemple pour notre association Alliance VITA, nous avons un Guide des 10 idées solidaires qui invite à poser des gestes simples pour accompagner les personnes ou les proches. (…)

Les problèmes sont trop graves, on ne peut plus rester indifférent. Il y a quelque chose d’extrêmement important qui se passe et il faut se mobiliser. Je pense par exemple à un appel très récent, celui de « Solidaires en fin de vie » lancé par cinq personnalités très diverses (…). Il faut unir toutes les sensibilités de droite-de gauche, « cathos-pas cathos », face à cet enjeu absolument essentiel du respect de la vie. C’est fondateur pour toutes les civilisations.

Si on franchit la barrière essentielle de l’interdit de tuer, alors on va vers des dérives graves, vers une société où la fraternité n’a plus lieu. »


3 minutes en vérité avec Henri de Soos… par famillechretienne