11-03-2014

Grenelle Famille : 38 propositions

Dans la prolongation du mouvement social qui s’est levé en 2013 pour s’opposer à la loi Taubira, la Manif pour Tous a entamé une phase de propositions en présentant le 8 mars 2014 un « Manifeste pour la famille et l’enfant ». Ce document est le fruit d’un large travail de concertation conduit ces derniers mois, pour permettre un meilleur épanouissement des enfants et des familles dans la société actuelle.

Ces 38 propositions sont les conclusions du Grenelle de la Famille, une consultation inédite conduite dans toute la France, rassemblant  5000 Français qui ont participé activement à 100 réunions publiques.

L’enfant qui « a le droit d’être élevé par son père et sa mère » et l’État qui «ne peut en aucun cas priver délibérément un enfant de ce droit », sont au cœur de cette réflexion. « L’enfant n’étant la propriété de personne, il ne peut faire l’objet d’aucun commerce ni d’aucun don, ni avant, ni après sa conception » : ce rappel est la base de trois propositions concrètes pour que les enfants ne soient pas privés de père par PMA, ou ne soient pas l’objet d’un contrat avec une mère porteuse (GPA).

Tenant compte des réalités humaines, parmi lesquelles l’altérité sexuelle Homme-Femme, la filiation père-mère-enfant et l’éducation des enfants, les responsables* de La Manif pour Tous ont souligné que « ces principes doivent inciter l’État à constituer l’environnement légal et administratif qui permettra le meilleur épanouissement de la famille et des enfants sans oublier la prise en compte, aux niveaux social et humain, des familles séparées et/ou recomposées ainsi que les enfants privés d’un environnement familial stable. »

Tous les défis actuels de la famille sont abordés : couple, filiation, éducation, solidarités intergénérationnelles, fiscalité, logement… Tournées vers l’avenir, ces propositions entendent former la base d’une politique familiale stable pour faciliter la vie des familles ; elles doivent évoluer dans les prochaines semaines en proposition de loi.

———-

*Ludovine de la Rochère, présidente de La Manif pour Tous, a présenté ces propositions à la presse, en présence notamment de Tugdual Derville, délégué général d’Alliance VITA et porte-parole de La Manif pour Tous, qui a mis l’accent sur l’altérité sexuelle.