23-07-2014

IVG : l’égalité détournée

La  suppression de la notion de “situation de détresse” d’une femme pour recourir à l’avortement sera définitivement entérinée ce mercredi 23 juillet 2014 par le vote final de la « Loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes », ce qui va contribuer à banaliser un acte qui n’est pas anodin pour les femmes.

Ce vote intervient alors que la DREES* a annoncé en juin dernier que le nombre d’IVG en 2013 a augmenté de près de 5% par rapport à l’année précédente, soit environ 10 000 avortements supplémentaires. Cause avancée : la réserve sur l’utilisation de la pilule suite à  la polémique autour des pilules de 3ème génération, aboutissant à leur déremboursement en mars 2013.

Alliance VITA est intervenue à plusieurs reprises au moment des débats pour rappeler le paradoxe de dénier aux femmes enceintes leur détresse, alors qu’on prétend favoriser l’égalité femmes – hommes et que beaucoup d’hommes poussent leur compagne à l’IVG dans l’ignorance de ce que ce geste implique pour elle.

Supprimer la notion de détresse dédouane la société d’apporter de véritables alternatives. Déjà l’information aux femmes s’est dégradée ces dernières années : les pouvoirs publics ont renoncé, depuis 2001, à apporter une information équilibrée sur les droits, aides et démarches pour les femmes enceintes, seules ou en couple, ainsi que le descriptif de leur protection sociale lors des consultations d’IVG.

Alliance VITA préconise une réelle politique de prévention de l’IVG pour les femmes enceintes et édite un guide des aides à leur attention : www.jesuisenceinteleguide.org. Cela peut contribuer à résoudre un grand nombre de drames personnels, en présentant aux femmes des perspectives autres que l’avortement.

Son service SOS Bébé – www.sosbebe.org Tel : 01 42 47 08 67 reste actif pendant tout l’été pour accompagner toutes celles qui sont confrontées à des détresses liées à la grossesse et à l’IVG.

*Direction de la recherche, évaluation et statistiques rattachée au Ministère de la Santé

 

Pour aller plus loin :