08-10-2014

GPA – le débat : le gouvernement pris à son propre piège

Tugdual Derville était l’invité de LCP dans l’émission « Ca vous regarde » le 6 octobre 2014, suite à la Manif pour tous du dimanche 5 octobre.

Etaient présents dans ce débat dont le thème était « GPA : le gouvernement pris à son propre piège » :

Tugdual Derville, délégué général d’Alliance VITA,
Pascale Boistard, secrétaire générale chargée du droit des femmes,
Irène Théry, directrice d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
Thierry Solère, député UMP des Hauts de Seine.

 

 

Quelques extraits des principaux arguments de Tugdual Derville au cours du débat :

  • Eclater délibérément la maternité, c’est une maltraitance. Désigner ces dérives pour ce qu’elles sont, des maltraitances originelles, c’est faire progresser l’humanité.


  • La GPA est une transgression éthique très grave. C’est un grave relativisme bioéthique.


  • On attend des actes pas des paroles. Des sociétés font la promotion de la GPAen France, rien n’est fait pour arrêter. Si on n’arrête pas, par la loi, les désirs des uns et des autres, il n’y a plus de limite !


  • Les sciences humaines nous rappellent que l’expérience que nous vivons dans le ventre de notre mère est fondamentale. 

 

 

——————————————-

Si le débat fut animé, dans les coulisses, les esprits se détendent :