07-04-2016

CRISPR-Cas9 à l’Assemblée nationale : une audition publique menée par l’OPECST

opecst


Ce jeudi 7 avril se tient à l’Assemblée nationale, dans le cadre de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST), une audition publique sur « les enjeux des nouvelles biotechnologies : la modification ciblée du génome avec CRISPR-Cas9 ».


Cette audition publique s’inscrit dans le cadre d’un rapport qui s’intitule « Les enjeux économiques, environnementaux, sanitaires et éthiques des biotechnologies à la lumière des nouvelles pistes de recherche ». Ces travaux sont portés par le député Jean-Yves Le Déaut et la sénatrice Catherine Procaccia, respectivement président et vice-présidente de l’OPECST.

Cette audition publique envisage d’aborder les contours de cette technologie et ses applications possibles, tant en médecine qu’en agronomie, en évoquant les problématiques relatives à la recherche et l’innovation en biotechnologies, les enjeux économiques, les impacts sur l’environnement et sur la santé, la sécurité, les aspects éthiques, l’encadrement éventuel de cette technologie et les conditions du débat public.

Une première table ronde sera consacrée à la rupture technologique issue de la recherche fondamentale, avec plusieurs personnalités scientifiques et le président du Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE). Une seconde table ronde s’intéressera à la thérapie génique, et la troisième à la problématique de l’agriculture.


POUR ALLIANCE VITA
La technique de CRISPR-Cas9 soulève des perspectives prometteuses mais aussi d’importantes questions bioéthiques. Pour Alliance VITA, qui décrypte, informe et alerte sur ces enjeux depuis plus d’un an, ces travaux vont dans le bon sens. Il est plus qu’urgent que la France se penche sur cette question biopolitique importante.

Pour aller plus loin :

 

Et aussi