06-05-2016

Bébés prématurés : prendre soin de ces plus fragiles


Prématuré

Un nouveau groupe d’études « Prématurité et nouveau-nés vulnérables »  vient d’être très récemment créé à l’Assemblée Nationale. Il est présidé par la députée Isabelle Le Callennec. Ce groupe doit auditionner les acteurs de la prise en charge des nouveau-nés vulnérables et de leurs familles et travailler sur une proposition de loi.

L’association « Sos Préma » organise une campagne d’information et de mobilisation. Afin d’interpeller les députés sur la dure réalité de la prématurité, l’association SOS Préma leur a déjà adressé une carte postale illustrée par la photo de Louise, un bébé né à seulement 5 mois et demi de grossesse.  Au verso de cette carte, les députés ont pu découvrir l’histoire de ce bébé né avant terme. Et grâce à une « lettre citoyenne interactive », l’association propose aux citoyens d’inviter le député de leur circonscription à intégrer ce groupe d’études.

Les causes de naissance prématurée sont multiples, et en France, environ 60 000 bébés naissent avant terme chaque année.  La prématurité concerne 7,4 % des naissances en 2010 contre 5,9 % en 1995, ce qui représente 22 % d’augmentation en 15 ans, selon l’association SOS Prema.

Cette importante augmentation trouve quelques explications, notamment le développement de la procréation médicalement assistée qui favorise les grossesses multiples et donc les naissances prématurées. En cause également, le mode de vie des femmes : fatigue liée au travail, stress, tabagisme, mauvaise alimentation, etc. Egalement, les progrès de la science et la surveillance accrue des grossesses : «On analyse maintenant que l’enfant est mal pour x ou y raison, ou que la femme est mal à ce moment-là, donc on sort l’enfant plus tôt parce qu’on estime qu’il grandira mieux à l’extérieur. Il faut que l’accueil des équipes soignantes suive les progrès de la science», a souligné la directrice de SOS Prema, interviewée sur France Info.

Aujourd’hui, trois enfants sur quatre qui décèdent sont des prématurés.