26-09-2016

Débat sur la contraception : Tugdual Derville, invité de Sud Radio


Tugdual Derville était l’invité de Philippe David sur Sud Radio, le 26 septembre 2016, dans l’émission « Seul contre tous » pour débattre de la contraception et de l’IVG.

 

Verbatim extraits de l’émission :

« On observe un paradoxe contraceptif français : 72% des femmes qui ont subi une IVG utilisaient une méthode de Contraception (données de l’IGAS). »

« Depuis 50 ans, on a découvert que prendre des hormones de synthèse au quotidien n’était pas anodin. »

« Il y a une sorte de lassitude chez les femmes qui doivent prendre un médicament tous les jours ; l’oubli de pilule peut trahir une ambivalence : désir mêlé de peur devant une grossesse. »

« Les pouvoirs publics ont trop souvent des injonctions « hygiénistes ». On dissocie la relation sexuelle de la fécondité. »

« On est en retard sur des méthodes nouvelles : des méthodes qui réconcilient les femmes et les hommes avec leur physiologie, leurs différences. Les méthodes naturelles assument la complexité à la fois psychique et physiologique du corps et de son fonctionnement. »

« Il y a une méconnaissance chez les femmes de leur cycle ; elles connaissent souvent mal le phénomène de l’ovulation. »

« Grand paradoxe en France : il y a eu une augmentation des MST en même temps que le déploiement du discours tout contraceptif. »

« On accompagne beaucoup d’hommes qui n’avaient pas imaginé qu’une relation sexuelle pouvait aboutir à une grossesse. »


Facebook_Rejoignez

Twitter_suivez