14-09-2016

Débat sur l’euthanasie : Tugdual Derville, invité de Sud Radio


Tugdual Derville était l’invité de Philippe David sur Sud Radio, le 13 septembre 2016, dans l’émission « Seul contre tous » avec Emmanuel Hirsch, Professeur d’éthique médicale, pour débattre de l’euthanasie.

Verbatim extraits de l’émission :

« Nos vies sont reliées les unes aux autres. Les choix que je pose touchent mes proches. J’ai le droit de pleurer mes proches quand je les perds.»

« Cette façon d’imaginer une liberté d’autonomie absolue par rapport à ma vie qui m’appartiendrait pousse à cette société éclatée, cet individualisme, qui laisse croire que nous serions autonomes les uns par rapport aux autres, alors que je suis extrêmement concerné par les plus vulnérables. »

« Une mort par suicide est une grande violence, une grande violence aussi pour ceux qui restent, nos vies sont reliées les unes aux autres ».

« Une société qui prend soin des plus faibles et des plus fragiles est une société digne de ce nom »

« Il y a un grand malentendu en France qui laisse croire que pour échapper à l’acharnement thérapeutique, il faudrait recourir à l’euthanasie. »

« Il y a une ligne rouge à ne pas franchir, l’interdit de tuer nous protège, il est fondateur d’une société. »

« Laisser croire que les services de Soins palliatifs sont des mouroirs est une grave erreur. Ce sont des lieux de vie, de vie pleine et entière où on accompagne la vie dans ses derniers instants. Il faut développer ces centres. »

« La créativité des Soins palliatifs s’exerce quand il y a l’interdit de tuer qui nous protège. Nous devons être créatifs pour accompagner les personnes dans leur vulnérabilité. »

« Il faut que chacun montre aux personnes les plus fragiles qu’elles ont toute leur place au sein de notre société. »


Facebook_Rejoignez

Twitter_suivez