«Mariage» gay : Ayrault persiste

analyse, qui voit dans l’idée d’un « mariage homosexuel », une remise en cause du droit de tout enfant de ne pas être privé délibérément d’un père ou d’une mère. Une telle loi, injuste, votée pour tenir une « promesse électorale », répondrait à la demande d’une faible minorité de Français, très active et organisée pour faire pression sur les politiques. Elle entrainerait un basculement de société, et un bouleversement sans précédent dans les repères du mariage, de la famille et de la filiation pour l’ensemble des Français.]]>

Share This