[CP] 1000 photos verbatim pour faire mémoire des défunts. Et si parler des morts nous aidait à vivre ?

24/10/2016

A l’occasion du 2 novembre 2016, jour des défunts, où l’on fait mémoire dans le recueillement des êtres chers qui nous ont quittés, Alliance VITA publie un album d’images et de réflexions tirant les conclusions de sa grande enquête de rue « Parlons la mort ».
A l’issue de cette enquête, Alliance VITA a estimé que le fruit des quelque 2 000 rencontres avec des personnes dans la rue et des plus de 1 000 photographies verbatim recueillies méritait d’être valorisé et partagé tant les messages recueillis sont de véritables « trésors ».
D’où le contenu de cet ouvrage de 72 pages, avec :

  • une sélection de 27 photographies verbatim en pleine-page de personnes qui ont partagé ce que « la mort d’un proche » leur a « appris sur la vie ».
  • cinq contributions de personnalités reconnues pour leur réflexion et leur engagement sur les sujets de la fin de vie, de la mort et du deuil.

Consulter le livre en ligne : parlons la mort pour la vie


 

 Livre : Parlons la mort pour la Vie

 

Les cinq contributions :
A partir de ces conversations « essentielles », Tugdual Derville, délégué général d’Alliance VITA et fondateur du service d’écoute SOS Fin de vie, constate que la conscience de la mort favorise le sentiment d’une fraternité universelleChristian de Cacqueray tire de son expérience du service funéraire l’importance des rites de deuil qui humanisent et permettent la croissance personnelle. Anne Davigo-Le Brun travaille avec ceux qu’elle accompagne pour qu’ils puissent tirer des deuils, aussi douloureux ou violents soient-ils, des forces vitales, en leur donnant le sens d’un précieux héritage immatérielTanguy Chatel revient, en sociologue, sur le tabou incontournable de la fin de vie en montrant qu’il s’est largement déplacé vers les rites de deuil, trop souvent escamotés. Enfin, le philosophe Jacques Ricot explique comment peut se conjuguer le verbe mourir, mot qui incite à consentir aux limites de la condition humaine.

Par cette publication, Alliance VITA souhaite :

  • alerter sur l’appauvrissement et l’accélération des rites de deuils dont souffrent de plus en plus nos contemporains ;
  • encourager la libération de la parole et l’accompagnement des personnes endeuillées, afin de mieux envisager la mort, pour mieux vivre.

Edition limitée : pour obtenir cet album, écrivez-nous !
Plus de 1000 photos verbatim ont été recueillies lors de la campagne “parlons la mort”
– Visiter le site de la Campagne parlonslamort.fr
– Découvrez le compte Instagram avec plusieurs centaines de photos publiées

Restez informé de nos dernières actualités

Articles récents

Euthanasie : un sujet loin du consensus

Euthanasie : un sujet loin du consensus

Après une élection présidentielle marquée par une nouvelle poussée de l’abstention, premier parti de France selon l’expression des commentateurs, après une élection législative montrant un paysage politique plus morcelé, comment ont réagi les parties prenantes au débat qui s’annonce sur l’euthanasie ?

Euthanasie, suicide assisté : le revirement fatal du CCNE sur la fin de vie

Euthanasie, suicide assisté : le revirement fatal du CCNE sur la fin de vie

Dans un nouvel avis N° 139  « Questions éthiques relatives aux situations de fin de vie : autonomie et solidarité » publié le 13 septembre 2022, le CCNE  juge “qu’il existe une voie pour une application éthique d’une aide active à mourir, à certaines conditions strictes avec lesquelles il apparait inacceptable de transiger”.

Share This