Alliance VITA, qui vient d’être accréditée avec un statut spécial à l’ONU auprès du Conseil économique et social (Ecosoc), participe à la 57ème session de la Commission des affaires sociales qui a lieu du 11 au 21 février 2019 à New York.

Au programme de cette session : « la lutte contre les inégalités sociales par l’adaptation des politiques fiscales et salariales« . Il s’agit pour cette Commission d’évaluer l’avancement de cet objectif de développement durable pour 2030.

Caroline Roux, directrice de VITA International, est intervenue dans le cadre d’une réflexion sur « La valeur du travail non rémunéré ». Elle a souligné la nécessité de promouvoir les conditions sociales permettant aux parents, en particulier aux mères de jeunes enfants, de concilier vie familiale et vie professionnelle. Reconnaître la valeur du travail non rémunéré au même titre qu’une expérience professionnelle permettrait aux femmes de ne pas être pénalisées quand elles souhaitent revenir sur le marché du travail.

 

Allez plus loin :