Euthanasie en Espagne : le Comité de bioéthique opposé à sa légalisation

euthanasie en Espagne

Le Comité de bioéthique espagnol a publié, le 30 septembre 2020, un avis s’opposant à un projet de loi relatif à l’euthanasie.

Le Comité de bioéthique considère que l’euthanasie n’est pas un droit : il recommande, au contraire, le large développement des soins palliatifs et l’encadrement des pratiques de sédation en cas de souffrances existentielles réfractaires. Enfin, il propose de renforcer la lutte contre la douleur et l’amélioration de la qualité de vie des patients. Pour le Comité, l’euthanasie n’est pas un signe de progrès, mais au contraire un signe de recul de la civilisation si la vie humaine est conditionnée par des critères d’utilité sociale, d’intérêts économiques, de charge familiale ou de budget public. Dans son avis, il met en garde contre une pratique que les patients solliciteraient, persuadés que c’est l’unique option et que les pouvoirs publics considéreraient comme une solution pour réduire le coût de l’assistance sanitaire.

Au lendemain de la publication de l’avis du Comité de bioéthique, 160 juristes ont demandé au gouvernement de ne pas poursuivre ce projet de loi, contraire à la dignité humaine et aux droits les plus fondamentaux qui sont garantis par la Constitution et la Convention internationale des droits de l’homme.

Ils explicitent qu’une telle légalisation entre en contradiction avec plusieurs articles de la Constitution espagnole. En effet, cette dernière protège la dignité de toute personne humaine et ses droits inaliénables à l’égalité et à la non-discrimination, à la conservation de sa vie et à la protection de la santé, y compris quand elle se trouve affaiblie, et spécialement quand elle subit des atteintes physiques, sensorielles et psychiques, ou quand la personne atteint un âge avancé. 

Légaliser l’euthanasie est une grave menace faite aux personnes malades et âgées.

La pandémie, au travers de scandales survenus dans des maisons de retraite espagnoles, a mis en lumière le besoin urgent de mettre en place une vraie société de soin qui prend en charge la vulnérabilité de la condition humaine et ouvre à la solidarité et l’inclusion.

et, dolor. tempus dapibus commodo id
Share This