Les soins palliatifs pour mieux vivre – Dr Alexis Burnod

Quand on y est préparé, parler de sa propre mort, ça libère. Je suis frappé de constater que les gens n’attendaient que ça que l’on puisse en discuter avec eux. Ils se sentent rejoints dans ce qu’ils vivent. Les patients attendent que nous les rejoignions sur un certain nombre de sujets : le choix de ne pas proposer de traitements inutiles, de tout faire pour soulager des souffrances, d’être joignable et à leur écoute et prêts à leur dire la vérité pour être en confiance. Notre rôle est d’anticiper la fin de vie, de permettre de parler de la mort mais surtout – et nous y tenons beaucoup – de proposer un plan de soins avec des objectifs de “mieux vivre” en prenant en charge la personne de manière globale et en particulier la douleur, l’angoisse, la perte de possibilités physiques et l’après.

 

Articles similaires

Share This