Maternité en souffrance – Caroline Roux

Aujourd’hui la grossesse s’inscrit dans ce que l’on nomme un “projet parental”. Si la grossesse est programmée, décidée, on va tout faire pour la conduire à terme ou déployer de grands efforts avec la procréation artificielle. Si elle n’est pas “désirée”, l’avortement peut-être fréquemment l’issue, notamment en cas d’échec de contraception.

Cette approche n’est pas sans conséquences : elle méconnait l’ambivalence du désir et l’impact de l’emprise de la médecine sur la procréation, sources de malentendus pour beaucoup de nos contemporains.

 

 

Articles similaires

Vivre – Éric Salobir

Vivre – Éric Salobir

La technologie est faite pour l'humain et non le contraire. Notre préoccupation est de présenter la technologie comme...

Exister – Patrice Valantin

Exister – Patrice Valantin

Qu'est-ce qu'exister ? Nous vivons une période extraordinaire de mutation et de bouleversement, qui nous appelle à...

Share This