Priorité à l'humanité

Ce qu'en pensent les candidats

Nathalie Arthaud

>> Mesures inscrites dans le programme

Développer la solidarité intergénérationnelle
Favoriser un écosystème pour la famille durable
Soutenir les innovations garantes de la protection des plus fragiles
  • Octroyer un revenu familial pour les aidants.
  • Embaucher dans les EHPAD.

Pas de proposition.

Pas de proposition.

Nicolas Dupont-Aignan

>> Mesures inscrites dans le programme

Développer la solidarité intergénérationnelle
Favoriser un écosystème pour la famille durable
Soutenir les innovations garantes de la protection des plus fragiles
  • Favoriser le maintien à domicile des personnes âgées. Les soins à domicile ont un coût humain et financier bien moindre que l’hospitalisation ou le séjour en EHPAD.
  • Doter les EHPAD des moyens de fonctionnement permettant aux résidants de vivre dans de bonnes conditions.
  • Augmenter les effectifs des aides-soignants et des aides médicaux psychologiques en EHPAD.
  • Mettre en place quelques lits de soins palliatifs en EHPAD avec présence d’une infirmière toutes les nuits dans l’établissement.
  • Augmenter de 25 % le taux d’encadrement en EHPAD soit 80 000 postes supplémentaires auprès de la personne âgée.
  • Doubler le nombre d’unités de soins palliatifs (USP) afin d’améliorer la prise en charge de la douleur et des besoins des malades, tout au long de leur maladie.
  • Lancer une campagne nationale de communication pour changer le regard de la société sur les personnes âgées et les métiers du grand âge.
  • Valoriser et faciliter la vie des aidants.
  • Consolider la branche dépendance de la sécurité sociale et lui assurer un financement pérenne.

« J’ai toujours été hostile à la pente de la société vers l’euthanasie. La société devrait d’abord s’intéresser aux soins palliatifs. (…) Plutôt que de vouloir abréger la vie, il faudrait d’abord atténuer la douleur. » Famille Chrétienne, mai 2019. (famille chrétienne mai 2019)

Politique familiale

  • Création d’un congé parental rémunéré à 75% du SMIC pour une durée de trois ans, réparti entre père et mère. Utilisable une seule fois par couple pour un seul enfant (2ème ou 3ème).
  • Rétablissement au niveau de 2012 des allocations et quotients familiaux comme de la prestation d’accueil du jeune enfant.
  • Attribution d’une part fiscale complète aux familles ayant un enfant en situation de handicap (dès la première personne à charge).
  • Mettre en place un droit à la formation suite à un congé maternité ou congé parental pour faciliter les évolutions professionnelles.

 

Procréation

  • Infléchir la politique de santé publique afin que l’offre de soins spécifiques aux femmes (gynécologie, maternité, accès à l’IVG, fréquence des tests de dépistage et de contrôle…) soit correctement assurée.
  • Renforcer l’interdiction pénale de la GPA (Gestation pour autrui).

« Je ne souhaite pas que le délai légal de l’IVG soit prolongé, c’est la raison pour laquelle, sauf exception liée à la santé de la mère ou de l’enfant, j’ai voté contre la prolongation de ce délai de 12 à 14 semaines. »Au Féminin 12 mars 2022

« PMA : Pourquoi je ne voterai pas une loi qui prive des enfants de leur filiation. »Debout-la-France 25 septembre 2019

  • Développer des technologies applicatives émergentes à l’horizon 2050 (notamment) les nouvelles technologies de médecine et de santé (diagnostique automatisé et biologie synthétique (CRISPR/Cas 9)).
  • Créer ou récupérer des acteurs et des outils numériques souverains français.
  • Lutter pour les libertés individuelles menacées par le numérique.
  • Construire un véritable Cloud français souverain et surtout un Espace Numérique du Citoyen Français (ENCF) en alternative aux GAFAM.

Anne Hidalgo

>> Mesures inscrites dans le programme

Développer la solidarité intergénérationnelle
Favoriser un écosystème pour la famille durable
Soutenir les innovations garantes de la protection des plus fragiles
  • Faire toute leur place aux seniors et prévenir la perte d’autonomie.
  • Offrir un service public d’accompagnement de la perte d’autonomie.
  • Renforcer les aides humaines, en revalorisant l’APA pour permettre le soutien à domicile.
  • Repenser une présence humaine plus importante (infirmières, aides-soignantes…) dans des Ehpad.
  • Déployer un plan de formation et de recrutement pour les métiers du grand âge.
  • Mettre en place un guichet unique pour permettre à chaque personne âgée dans chaque territoire d’avoir accès à l’ensemble des accompagnements humains, techniques et financiers.
  • Présenter une loi sur le respect absolu de la volonté du patient grâce à la mise en place effective de directives anticipées.
  • Accompagner « avec humanité » dans les derniers instants par la garantie d’un accès réellement universel à des soins palliatifs humains.
  • Créer le droit d’accéder à une aide active à mourir.

Famille

  • Créer un service public de la petite enfance.
  • Créer un droit opposable à un mode d’accueil pour son enfant pour chaque famille, à l’issue des congés légaux des parents et jusqu’à son entrée à la maternelle.
  • Droit pour toute famille à une place en accueil collectif et, à défaut, recevoir une aide financière pour compenser le coût d’une garde à domicile ou par un assistant maternel.

« Hommage et reconnaissance à ces 343 femmes qui, il y a 50 ans, ont eu le courage de prendre la parole pour revendiquer le droit pour toutes de disposer de leur corps. Encore aujourd’hui, la garantie de l’accès à l’IVG est un combat que nous devons mener sans relâche. »Tweet 3 avril 2021 


Handicap

  • Garantir la pleine citoyenneté des personnes en situation de handicap : vers l’accessibilité universelle.
  • Doter les accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH) d’un statut pérenne.
  • Individualisation de l’Allocation aux Adultes Handicapés.

Violences

  • Dédier plus d’un milliard d’euros à la lutte contre les violences faites aux femmes.

Soutenir notre effort de recherche et d’innovation et garantir notre indépendance. Organiser cet effort national autour de quatre grandes odyssées, qui correspondent aux grands besoins actuels et futurs (économie de la vie) de la société : la santé, l’énergie, la mobilité et le numérique, comme vaincre les maladies dégénératives à horizon 2035 ou atteindre l’autonomie énergétique décarbonée en 2050.

Yannick Jadot

>> Mesures inscrites dans le programme

Développer la solidarité intergénérationnelle
Favoriser un écosystème pour la famille durable
Soutenir les innovations garantes de la protection des plus fragiles
  • Revaloriser les salaires, les diplômes et les parcours professionnels liés aux métiers de l’accompagnement à l’autonomie.
  • Instaurer un service à la tournée pour les personnels intervenant aux domiciles des personnes âgées.
  • Revaloriser l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).
  • Interdire les nouvelles installations d’EHPAD à but lucratif & réformer l’ensemble du secteur des Établissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD).
  • Veiller à l’application d’un ratio minimal de 0,8 ETP de personnels par résident et à la revalorisation des carrières pour les personnels travaillant en EHPAD.
  • Développer des lieux de vie intermédiaires entre le domicile et l’EHPAD en encourageant l’émergence de projets coopératifs d’habitat partagé.
  • Doubler le nombre d’Equipes Mobiles de Soins Palliatifs pouvant intervenir au domicile et à l’hôpital, et de lits spécialisés sur le territoire en unité de soins palliatifs (USP) ou lits identifiés de soins palliatifs (LISP).
  • Créer des maisons de soins palliatifs réparties sur le territoire.
  • Modifier les dispositions légales pour permettre aux personnes atteintes d’affections graves et incurables d’accéder à une assistance médicalisée pour une mort rapide et sans douleur.
  • Veiller au développement et au respect des directives anticipées.
  • Développer les droits à la formation, au répit et à la retraite des proches aidants.
  • Accompagner les départements, les communes et intercommunalités qui créeront des maisons des aidants.

Famille

  • Instaurer un congé parentalité de même durée pour les deux parents.
  • Fixer les allocations familiales à 70 euros par mois et par enfant, dès le premier enfant.
  • Développer le service public de la petite enfance en ouvrant 200 000 places de crèche ou auprès d’assistantes maternelles pour satisfaire les besoins de chaque famille.

Procréation

  • Sanctuariser le droit à l’avortement en l’inscrivant dans la constitution comme un droit inaliénable.
  • Faciliter la pratique de l’IVG en permettant qu’elle soit réalisée par des sage-femmes et en allongeant son délai à 14 semaines.
  • Ouvrir vraiment la procréation médicalement assistée à toutes les femmes en autorisant la méthode de double maternité, le don de spermatozoïdes amical.
  • Ouvrir la PMA aux hommes transgenres pour mettre un terme à la discrimination institutionnelle transphobe qui subsiste dans notre droit.
  • Reconnaître automatiquement la filiation des enfants nés de GPA à l’étranger pour les deux parents.

Handicap

  • Créer une Agence de l’accessibilité universelle chargée de veiller au respect des normes d’accès.
  • Faire réellement respecter la loi sur l’obligation d’emploi des travailleurs et travailleuses handicapé·e·s.
  • Déconjugaliser et revaloriser l’allocation adulte handicapé (AAH).
  • Assurer à toute personne handicapée qui le souhaite le droit de rester pleinement autonome et indépendante par des aides à son domicile.

Violences

  • Augmenter les moyens -500 millions d’euros par an- pour l’ensemble des services publics d’État indispensables à la protection de l’enfance.
  • Renforcer les contrôles dans les foyers d’accueil.
  • Elargir le droit à la protection de l’enfance aux jeunes majeur.e.s de 18 à 21 ans en danger.
  • Organiser des assises de la protection de l’enfance.
  • Ecarter les auteurs et les mis en examen pour des faits de violences sexistes et sexuelles de la composition du gouvernement, de leurs équipes et des postes de la haute fonction publique.
  • Investir 1 milliards d’euros dans la lutte contre les violences faites aux femmes, et multiplier par 5 le budget dédié aux droits des femmes.
  • Renforcer les moyens de la lutte contre la cybercriminalité, le harcèlement et la haine en ligne pour ne pas avoir à faire reposer la modération ou la suppression de contenus uniquement sur le secteur privé, d’une part, et éviter l’écueil d’une censure algorithmique ou policière qui porterait atteinte de façon disproportionnée à la liberté d’expression.
  • Créer un organisme pour la transparence et l’éthique des algorithmes qui aura pour rôle de suivre et d’alerter sur les logiciels et algorithmes qui mettent en danger les libertés et le droit à la vie privée.
  • Organiser un débat européen autour de l’émergence d’un écosystème numérique diversifié, déconcentré et démocratiquement contrôlé, avec l’instauration de nouvelles normes européennes anti-trust.

Jean Lassalle

>> Mesures inscrites dans le programme

Développer la solidarité intergénérationnelle
Favoriser un écosystème pour la famille durable
Soutenir les innovations garantes de la protection des plus fragiles
  • Reconnaître aux 17,8 millions de retraités la qualité et le statut de troisième partenaire social officiel.
  • Garantir par la Constitution et au titre de la solidarité intergénérationnelle, le maintien absolu du pouvoir d’achat des retraités face à l’inflation.
  • Revaloriser le statut et le salaire des aides à domicile qui s’occupent de personnes en situation de dépendance.

Famille

  • La famille mérite d’être érigée en terrain d’étude.

 

Handicap

  • Définir une politique des handicaps, y compris non visibles.
  • Restructurer les Maisons départementales de personnes handicapées pour réduire les délais de prise en charge.
  • Supprimer les seuils d’âge de la prestation de compensation du handicap.
  • Déconjugaliser l’allocation aux adultes handicapés.
  • Former et revaloriser les accompagnants d’élèves en situation de handicap.
  • Adapter les logements, centres de loisirs et équipements urbains aux personnes à mobilité réduite.
  • Développer la recherche sur les transformations de l’humanité et la communication entre les Hommes.

Marine Le Pen

>> Mesures inscrites dans le programme

Développer la solidarité intergénérationnelle
Favoriser un écosystème pour la famille durable
Soutenir les innovations garantes de la protection des plus fragiles
  • Garantir à nos aînés une retraite sereine et digne.
  • Créer un droit opposable aux visites dans les établissements et accroître fortement la présence de personnel médical dans les EHPAD.
  • Revaloriser et augmenter la durée des aides destinées aux proches aidants.
  • Réinstaurer la demi-part fiscale pour les veuves et les veufs.

« Création de 100 000 places supplémentaires en EHPAD d’ici 2030. »(Le Monde)

« L’euthanasie, ça fait partie des sujets de société dont je dis qu’ils doivent être tranchés par la société et pas par la politique. Je préfère qu’il existe des référendums. À titre personnel, j’y suis opposé. Mais je pense qu’il faut qu’on développe les soins palliatifs. » (ledauphine.com)

Politique familiale

  • Instituer une part fiscale complète dès le deuxième enfant.
  • Doubler le soutien aux mères isolées élevant des enfants tout en renforçant les contrôles pour éviter les fraudes.
  • Créer un prêt à 0% pour les jeunes familles françaises transformé en subvention pour les couples qui auront un 3e enfant.
  • Réduire les impôts sur les successions.
  • Réserver les allocations familiales aux familles dont au moins un des deux parents est Français.
  • Instituer une priorité nationale d’accès au logement social et étudiant.

 

Procréation

  • Moratoire de trois ans sur les sujets sociétaux ; la seule façon d’ouvrir des débats sur ces sujets ne pourra se faire pendant trois ans que par le biais du Referendum d’Initiative Citoyenne qui sera mis en place. Évidemment ce moratoire n’empêchera pas la stricte application de la loi ; ainsi l’interdiction de la Gestion pour Autrui (GPA), technique qui se fonde sur la marchandisation du corps de femmes, sera renforcée pour éviter les contournements de la loi en ayant recours à des filières étrangères. La loi française devant être respectée et pas être contournée, nous refuserons de reconnaitre la filiation des enfants nés à l’étranger par GPA.

« Meilleure reconnaissance de l’endométriose […] remboursement intégral de la contraception et pas seulement pour les moins de 25 ans. »LCI « Face aux Françaises » 7 mars 2022 

« Je suis opposée à la PMA telle qu’elle est présentée. » France Info 14 septembre 2019

GPA : « C’est une dérive mortelle pour notre société, les êtres humains ne sont pas des objets de consommation. » BFMTV 11 mars 2021

« Je suis pour l’IVG mais contre l’allongement du délai de 12 à 14 semaines. J’y suis opposée comme y sont opposés un certain nombre de médecins. »RTL 22 février 2022

Handicap

  • Assurer enfin les droits de nos compatriotes en situation de handicap.
  • Déconjugaliser et revaloriser l’Allocation Adulte Handicapée.
  • Lancer un grand plan sur l’accès à la scolarité pour les enfants touchés par le handicap.
  • Appliquer la loi sur l’accès à tous les lieux et transports publics.
  • Ériger en principe constitutionnel la lutte contre les discriminations du fait du handicap.
  • Conférer une protection juridique et fournir un accompagnement renforcé aux personnes en situation de handicap.
  • Améliorer l’accès à l’emploi durable des personnes en situation de handicap.

 

Violences

  • Procéder à une évaluation objective et complète de la situation de l’enfant en danger.
  • Harmoniser l’âge du consentement.
  • Lutter contre la correctionnalisation des viols et poursuivre les crimes commis contre des mineurs selon leur qualification réelle.
  • Tenir compte de l’incidence des réseaux sociaux et de l’Internet sur les atteintes portées à l’innocence des enfants.

« Je pense tout d’abord aux violences conjugales […] qui seront pour moi une priorité pénale. Se pose, plus prosaïquement, mais non sans importance pratique, la question des déserts gynécologiques, du manque de sages-femmes ou de la reconnaissance de maladies spécifiques comme l’endométriose. […] En plus des sanctions pénales lourdes, j’inscrirai les harceleurs de rue au fichier des délinquants sexuels et déciderai l’expulsion des étrangers qui se livrent à ces pratiques outrageantes. » Le Figaro 7 mars 2022

Pas de proposition.

Emmanuel Macron

>> Mesures inscrites dans le programme

Développer la solidarité intergénérationnelle
Favoriser un écosystème pour la famille durable
Soutenir les innovations garantes de la protection des plus fragiles
  • Pouvoir choisir de rester chez soi : un service du maintien à domicile avec un seul interlocuteur pour l’aidant ou la personne âgée pour organiser tous les services et une « Prime Adapt’ » prenant en charge, selon les ressources, jusqu’à 70% des coûts des travaux d’adaptation (salle de bain, escaliers, etc.).
  • Permettre plus de présence des aides à domicile auprès de nos aînés en instaurant 2 heures de convivialité par semaine pour réduire leur solitude tout en améliorant les conditions de travail des professionnels.
  • Recruter 50 000 infirmiers et aides-soignants supplémentaires en EHPAD d’ici 2027 (25% de plus qu’aujourd’hui). Les EHPAD devront donner un rôle plus important aux soignants, aux familles et aux résidents dans la gestion de l’établissement.
  • Accompagner le deuil en simplifiant au maximum les démarches pour la famille.
  • Lancer une convention citoyenne sur la fin de vie qui associera citoyens, spécialistes de l’éthique, professionnels.
  • Une grande consultation autour du statut de l’aidant.

À propos de la fin de vie : « Je vous donne un avis personnel parce que je pense qu’il faut un débat dans la société sur un tel sujet. Je suis favorable à ce qu’on évolue vers le modèle belge ». Déclaration d’Emmanuel Macron en déplacement à Fouras le 31 mars 2022. (Europe 1- 2 avril 2022)

Famille

  • Pouvoir concilier vie familiale et vie professionnelle, avec la garantie d’une solution de garde accessible pour tout parent d’enfant de moins de trois ans.
  • Pour toutes les familles, une solution d’accueil garantie pour tous les enfants de moins de trois ans. Les communes seront aidées financièrement pour ouvrir des places en crèches et développer le réseau d’assistantes maternelles.
  • Les familles monoparentales seront prioritaires pour bénéficier des horaires décalés pour faire garder leurs enfants.
  • Pour les parents seuls, l’aide à la garde sera versée jusqu’aux 12 ans de l’enfant et non plus jusqu’à ses 6 ans.
  • Soutenir le revenu des familles monoparentales, en augmentant de 50% le montant de la pension alimentaire minimale et de l’allocation de soutien familial. Elle passera de 116€/mois/enfant à 174€/mois/enfant.

« Augmentation de 50% de l’allocation de soutien pour les mères célibataires. » Discours de présentation du programme 17 mars 2022


Procréation

  • Déployer une politique ambitieuse pour la santé des femmes et des plans de détection et de prévention relatifs […] à l’infertilité…

« Sur la GPA, je n’ai absolument pas changé d’avis : je continuerai de proscrire cette pratique. Je considère que c’est une question de dignité des femmes et de leur corps, et je considère que la pratique de la GPA n’a pas à avoir cours en France. » Discours de présentation du programme 17 mars 2022

IVG : « C’est un droit, mais c’est toujours un drame pour une femme. […] Je respecte la loi de la République. Je l’ai promulguée, je ne la remettrai pas en cause, elle sera maintenue. » Discours de présentation du programme 17 mars 2022


Handicap

  • Augmenter jusqu’à 35h le temps de travail des accompagnants des élèves en situation de handicap pour les revaloriser et mieux aider les enfants.
  • Augmenter jusqu’à 35 heures le temps de travail des accompagnants des élèves en situation de handicap pour les revaloriser et mieux aider les enfants.
  • Mettre en place un fonds territorial d’accessibilité piloté par les préfets, pour les lieux publics.
  • Proposer un revenu d’études pouvant aller jusqu’à 500€ par mois pour les étudiants en situation de handicap.
  • Accélérer la recherche pour les handicaps dits « rares » et psychiques.

Violences

  • Un contrôle parental des écrans des enfants systématiquement proposé à l’installation, afin de limiter leur accès aux réseaux sociaux.

« Doubler le nombre d’enquêteurs sur les sujets de violences intrafamiliales et de violences faites aux femmes. […] Mettre en place un fichier des auteurs de violences conjugales. […] Mettre en place un pôle juridictionnel spécialisé et un système de plainte en ligne. » LCI « Face aux Françaises » 7 mars 2022

  • Transformer l’État par le numérique : « TousAntiCovid » a montré comment les procédures pouvaient ainsi être simplifiées.
  • 20 000 accompagnateurs pour aider les Français qui en ont besoin dans la maîtrise des outils numériques et leurs démarches quotidiennes.
  • Un filtre anti-arnaques pour avertir en temps réel tous les usagers d’Internet avant qu’ils ne se rendent sur un site potentiellement piégé.
  • Mise en œuvre du recrutement de 1 500 cyberpatrouilleurs.
  • Mise en place d’un numéro joignable en permanence pour être conseillé et accompagné.

Jean-Luc Mélenchon

>> Mesures inscrites dans le programme

Développer la solidarité intergénérationnelle
Favoriser un écosystème pour la famille durable
Soutenir les innovations garantes de la protection des plus fragiles
  • Développer un réseau public de maisons de retraite aux tarifs harmonisés et accessibles.
  • Créer 10 000 places par an en EHPAD publics pendant cinq ans.
  • Former, qualifier et recruter en nombre suffisant le personnel nécessaire : au moins 210 000 personnes.
  • Revaloriser les métiers et revenus de l’ensemble des professionnels du grand âge à domicile comme en institution.
  • Instaurer dans la loi le droit à l’aide à mourir.
  • Rendre les directives anticipées opposables au corps médical.
  • Ajouter dans la Constitution le droit de mourir dans la dignité (y compris avec assistance) et l’accès garanti à des soins palliatifs.

Famille

  • Créer un service public de la petite enfance et ouvrir 500 000 places en crèche et modes de garde adaptés sur cinq ans.
  • Planifier la création de crèches (publiques et d’entreprises publiques) et de jardins d’enfants à effectifs réduits et garantissant un accès à un espace extérieur contenant une vraie végétation.
  • Augmenter les moyens humains et matériels pour améliorer les conditions de travail dans les structures existantes.
  • Garantir la gratuité des crèches publiques.
  • Allonger la durée des congés parentaux, et les rendre identiques pour les deux parents.

Procréation

  • Constitutionnaliser la non-marchandisation du corps humain et le droit fondamental de disposer de soi en toutes circonstances.
  • Renforcer le planning familial.
  • Renforcer le suivi médical durant les grossesses.
  • Rembourser le traitement hormonal de la ménopause.
  • Ajouter dans la Constitution le droit à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).
  • Allonger à quatorze semaines le délai légal pour pratiquer une interruption volontaire de grossesse (IVG).
  • Supprimer la double clause de conscience des médecins pour l’IVG.
  • Rembourser la procréation médicalement assistée (PMA) et la rendre accessible aux personnes trans.
  • Refuser la gestation pour autrui (GPA).
  • Ouvrir l’adoption plénière à tous les couples, mariés ou pacsés.
  • Établir la filiation par reconnaissance comme principe par défaut.

Handicap

  • Assurer l’autonomie financière des personnes en situation de handicap, en revalorisant et en versant l’AAH indépendamment des revenus du conjoint.
  • Multiplier les cursus complets (de la maternelle au lycée) bilingues français/langue des signes française (LSF).
  • Pérenniser le financement de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap.
  • Titulariser les personnels d’accompagnement des élèves en situation de handicap et recruter pour renforcer les capacités d’accueil et d’accompagnement.
  • Objectif zéro obstacle : tolérance zéro contre les entraves, c’est-à-dire les obstacles au déplacement ou à la vie quotidienne.
  • Mettre en œuvre une politique d’accès à une éducation sexuelle adaptée aux personnes en situation de handicap, hors et dans le cadre scolaire.
  • Mener une politique renforcée d’accès à la santé sexuelle et reproductive des personnes en situation de handicap

Violences

  • Faire respecter la convention internationale des droits de l’enfant concernant la protection de l’enfance, les enfants étrangers, l’interdiction des violences dites éducatives, le soutien à la parentalité.
  • Lutter véritablement contre les violences sexuelles faites aux enfants.
  • Adopter une loi de lutte contre le sexisme et les violences faites aux femmes, et allouer le milliard de budget demandé par les associations, notamment en matière de formation et de places d’hébergement.
  • Abolir la prostitution et garantir la dignité de la personne.
  • Construire une société de l’harmonie des humains entre eux et avec la nature.
  • Promouvoir une charte éthique internationale de l’usage des technosciences.
  • Aller plus loin que le règlement européen de protection des données pour agir contre les discriminations entraînées par le traitement algorithmique des données personnelles, en dotant la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) de moyens de contrôle efficaces.
  • Constitutionnaliser le droit au chiffrement des données et des communications.
  • Garantir le maintien de guichets et de formulaires papier malgré la dématérialisation des services publics et la transformation numérique des administrations, déployer un service public de proximité pour accompagner les 20 % de Français en difficulté avec le numérique (illectronisme).
  • Garantir l’hébergement des données des services publics français et des entreprises essentielles sur des serveurs de droit français situés en France.
  • Défendre une gouvernance mondiale d’Internet en établissant une agence consacrée à l’ONU.

Valérie Pécresse

>> Mesures inscrites dans le programme

Développer la solidarité intergénérationnelle
Favoriser un écosystème pour la famille durable
Soutenir les innovations garantes de la protection des plus fragiles
  • Priorité au maintien à domicile, avec 2 500 € supplémentaires de crédit d’impôt pour les services à la personne.
  • Développement de logements adaptés (résidences, hébergements en famille…).
  • EHPAD : davantage de personnels auprès des résidents et des indicateurs de qualité des soins qui seront rendus publics.
  • Un vrai statut pour les aidants familiaux qui s’occupent d’enfants en situation de handicap ou d’aînés dépendants.

« Le scandale c’est qu’aujourd’hui 50 % des Français n’ont pas accès aux soins palliatifs. Je veux une culture palliative qui se développe partout. » (france info 10 janvier 2022)

Politique familiale

  • Rétablissement des allocations familiales pour tous, sans condition de ressources.
  • Création d’une allocation de 900 €/an dès le 1er enfant jusqu’à ses 18 ans.
  • Hausse de 15 % des allocations familiales pour les familles qui ont deux ou trois enfants.
  • Augmentation du plafond du crédit d’impôt pour les emplois à domicile.

 

Handicap

  • Réformer la Prestation compensatrice du handicap (PCH).

  • Harmoniser les politiques de reconnaissance et de compensation du handicap.

  • Déconjugaliser l’Allocation aux adultes handicapés (AAH).
  • Accélérer les investissements pour une accessibilité universelle.
  • Moderniser la gestion des Maisons d’accueil des personnes handicapées (MDPH).
  • Scolariser les enfants handicapés en milieu ordinaire jusqu’à la fin du lycée.
  • Mieux former et rémunérer les Accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH).
  • Possibilité pour un enfant handicapé sans revenu de percevoir toute sa vie la pension de réversion de son dernier parent survivant.
  • Lancer un plan sur la recherche en matière de handicap.
  • Rendre beaucoup plus accessibles aux personnes en situation de handicap les locaux et les établissements recevant du public.

 

Procréation

  • Défendre la santé des femmes : consultations mère/enfant pour les mères qui renoncent trop souvent aux soins.
  • Reconnaissance de l’endométriose comme affection de longue durée.
  • Non à la marchandisation du corps des femmes et à la gestation pour autrui (GPA).

« IVG – allongement des délais : « une loi qui ne résout pas les problèmes des femmes. » BFMTV 23 février 2022


Violences

  • Des juges spécialisés pour les violences conjugales avec instruction en 72H et ordonnance de protection en 6 jours.
  • Intégrer la notion de féminicide dans le droit français.
  • Instaurer l’imprescriptibilité en matière d’inceste.
  • Rendre effective l’interdiction de l’accès à la pornographie pour les mineurs en contrôlant l’identité en ligne.
  • Reconquérir notre souveraineté numérique.
  • Protéger les données stratégiques de l’État et des Français dans un cloud français.
  • Adopter une loi « Protection de l’enfance face aux menaces du numériques.

Philippe Poutou

>> Mesures inscrites dans le programme

Développer la solidarité intergénérationnelle
Favoriser un écosystème pour la famille durable
Soutenir les innovations garantes de la protection des plus fragiles
  • Augmentation […] du minimum vieillesse à hauteur du salaire minimum.
  • Mettre en place un service public du 4e âge, en structure ou à domicile, de petite taille, avec du personnel formé et en nombre suffisant, accompagné d’un plan emploi-formation de 200 000 postes.
  • Les actionnaires qui se remplissent les poches de «l’or gris» (Orpea,Korian…) doivent être expropriés.
  • La société doit prendre en charge les dernières années de nos aîné·e·s, avec financement par la Sécu.

Famille

  • Développer les services publics pour la petite enfance.

Procréation

  • Garantir un accès libre et gratuit pour tou.te.s et partout sur le territoire en matière de contraception, PMA, centres IVG, maternités.
  • Allonger le délai légal de l’IVG à 24 semaines.
  • Etablir la filiation directe pour les couples de même sexe.

Handicap

  • Augmenter les allocations […] adulte handicapé·e·s […] à hauteur du salaire minimum.
  • Donner un accès à la scolarité pour tou·te·s.
  • Recruter des éducateurs·trices, AVS, AESH, titulaires.
  • Garantir un droit au travail pour chacun·e, en milieu ordinaire ou protégé ; zéro dérogation à l’obligation d’emploi de 6% ; adaptation du poste de travail ; maintien dans l’emploi des salarié·e·s se retrouvant en invalidité.
  • Garantir un logement pour tou·te·s, en autonomie (accompagnement possible), ou dans des structures adaptées.
  • Garantir la gratuité des frais de santé et d’appareillage.
  • Octroyer l’AAH égale au SMIC ; déconjugaliser l’AAH.
  • Embaucher massivement dans les MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées).

Violences

  • Mettre en place des moyens pour lutter contre les violences : des logements pour accueillir les victimes, un emploi stable et correctement payé pour être indépendant.e.s, des moyens pour la formation des personnels, pour les associations d’aide aux victimes et la fin de l’impunité pour les violeurs.

Pas de proposition.

Fabien Roussel

>> Mesures inscrites dans le programme

Développer la solidarité intergénérationnelle
Favoriser un écosystème pour la famille durable
Soutenir les innovations garantes de la protection des plus fragiles
  • Créer un service public du grand âge.
  • Créer sur trois ans 300 000 emplois en Ehpad et 100 000 aides à domicile.
  • Placer sous tutelle les Ehpad dépendant des groupes privés.
  • Un service national et territorialisé pour l’égalité d’accès à une prise en charge à domicile de la dépendance des personnes vieillissantes ou en perte d’autonomie.

« Mourir dans la dignité est une aspiration légitime. Des progrès ont été faits notamment avec la loi Claeys-Léonetti. (…) Il faut donner tous les moyens pour l’application de cette loi. J’aimerais qu’avec toute la société, ensemble, nous puissions trouver les moyens d’accompagner ces personnes qui font ce choix terrible (suicide assisté à l’étranger) et de pouvoir le mettre en oeuvre dans notre pays. » (Grand oral Place de la santé – Mutualité française – 1er mars 2022)

Famille

  • Affectation de moyens pour le service public hospitalier, afin que soit étendue à tout le territoire l’aide à la parentalité dans le retour à la maison après l’accouchement.
  • Plan national de soutien à la parentalité.
  • Protection du congé maternité.
  • Garantie d’un congé parental s’alignant sur la durée actuelle du congé maternité pour les deux parents.

Procréation

  • Garantie d’accès libre et gratuit à la contraception, sous toutes ses formes et sur tout le territoire.
  • Inscription du droit à l’IVG dans la Constitution comme droit fondamental.
  • Sur le délai de recours à l’IVG, comme le recommande le Planning familial, alignement avec les pays européens les plus progressistes, en vertu de la « clause de l’Européenne la plus favorisée ».
  • Garantie d’accès à l’adoption et à la PMA pour toutes et tous.

« Les communistes, leurs élu.es, leurs parlementaires, et notre candidat Fabien Roussel à travers le programme des « Jours heureux », défendent sans réserve, l’abolition de la prostitution et de la GPA. » (Communiqué du Parti Communiste Français – 24 mars 2022)

Handicap

  • Déconjugalisation de l’allocation pour adultes handicapés (AAH).
  • Protection du parcours professionnel contre toute discrimination, et renforcement des obligations légales des entreprises en matière d’embauches et d’adaptation aux personnes porteuses de handicap.
  • Financement à 100% de l’accompagnement à domicile et augmentation des places d’hébergement.
  • Respect du droit des enfants porteurs de handicap à la scolarité de la maternelle à l’université.
  • Elargissement du périmètre des actuelles prestations de compensation du handicap (PCH) et l’allocation personnalisée à l’autonomie (APA), lesquelles seront revalorisées.
  • Création d’un grand service public de l’autonomie, construit autour des Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH).

Violences

  • Création d’un ministère des droits des femmes de plein droit.
  • Affectation d’un milliard à la lutte contre les violences sexuelles et sexistes.
  • Présentation d’une loi-cadre au Parlement pour combattre les violences conjugales et intrafamiliales.
  • Ouverture de lieux d’accueil et de conseil des victimes et co-victimes de violences conjugales et sexuelles à l’échelle des communes, des agglomérations ou des départements.
  • Affectation des moyens nécessaires à l’application de la loi pour l’abolition de la prostitution.
  • Mobilisation de l’action publique en faveur de la prévention et de l’action contre les violences sexuelles sur les mineures.
  • Un volet spécifique, portant sur la lutte contre la prostitution des mineur·e·s.
  • Adoption d’un plan de lutte contre les violences gynécologiques et obstétricales.

Eduquer au numérique afin d’éviter les dangers des réseaux sociaux tout au long de la vie.

Eric Zemmour

>> Mesures inscrites dans le programme

Développer la solidarité intergénérationnelle
Favoriser un écosystème pour la famille durable
Soutenir les innovations garantes de la protection des plus fragiles
  • Favoriser le maintien des personnes âgées chez elles.
  • Lutter contre l’isolement des personnes âgées vulnérables.
  • Construire 400 000 nouvelles places en Ehpad à horizon 2030.
  • Rendre les contrôles des Ephad plus efficaces.
  • Développer les infrastructures permettant de relier les générations, telles que les crèches dans les Ehpad.
  • Créer des unités de soins palliatifs sur l’ensemble du territoire.
  • Lutter contre les maltraitances, les abus tarifaires ou les clauses contractuelles excessives.
  • Revaloriser les infirmiers et soignants à domicile.
  • Instituer une prime annuelle pour les infirmiers, aides-soignants et auxiliaires de vie.
  • Reconnaître pleinement le rôle primordial des aidants familiaux (congés payés et droit au répit).
  • Soutenir les familles en défiscalisant les allocations pour les proches aidants.

« En tant que responsable dans la Cité, nous n’avons pas le droit de tuer, nous ne pouvons pas donner de signal ou de permis en ce sens, mais avons le devoir d’accompagner. » Réponse à l’ADMD.

Politique familiale

  • Revenir à l’universalité des allocations familiales, qui ne doivent plus être versées sous conditions de ressources.
  • Permettre aux deux parents de se répartir librement le temps de congé parental et faciliter les modes de garde alternatifs.
  • Créer 60 000 places de crèche supplémentaires sur le quinquennat.
  • Donner la priorité aux mères célibataires françaises pour l’obtention de logements sociaux et les places en crèche.
  • Mettre en place une bourse naissance de 10 000 euros pour chaque enfant né dans un territoire rural.

Procréation

  • Revenir sur la procréation médicalement assistée (PMA) sans père.
  • Interdire réellement la gestation pour autrui (GPA) en réprimant judiciairement le recours aux GPA à l’étranger.
  • Lutter contre la marchandisation des corps, des organes ou des gamètes dans les instances internationales.

« L’avortement est un drame pour chaque femme qui y a recours. Mais c’est un droit. Et je ne tiens absolument pas à revenir dessus. » Grand Jury RTL 24 octobre 2021


Handicap

  • Fournir une solution d’accueil adéquate à chaque Français handicapé en créant 15000 places dans des établissements et services adaptés pour adultes handicapés.
  • Aider les couples en déconjugalisant l’allocation adultes handicapés (AAH).
  • Imposer dans tous les nouveaux appels d’offres d’outils numériques pour les entités publiques et les grandes entreprises l’accessibilité aux personnes en situation de déficience visuelle ou cognitive.
  • Recruter et former 50000 accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH) supplémentaires et en étendant cet accompagnement à l’enseignement supérieur.
  • Donner à chaque élève porteur d’un handicap la possibilité d’être accueilli, accompagné et scolarisé en milieu adapté lorsque cela est nécessaire en développant les établissements et services spécialisés sur tout le territoire.

Violences

  • Augmenter les places dédiées aux victimes de violences conjugales dans les centres d’hébergement.
  • Automatiser le port de bracelets anti-rapprochements pour les personnes condamnées pour des violences conjugales.
  • Lutter contre l’exposition des enfants et des mineurs aux sites violents et pornographiques en instaurant par la loi l’activation par défaut du contenu protégé et du contrôle parental sur les appareils numériques.
  • Mieux protéger les enfants et les adolescents contre le harcèlement, la pédophilie et l’incitation à la violence en organisant des « États généraux des réseaux sociaux et numériques ».
  • Lutter contre la marchandisation des corps, des organes ou des gamètes dans les instances internationales.
  • S’opposer formellement aux dérives des expériences transhumanistes.
  • Faire émerger des solutions françaises souveraines dans le cloud et la cybersécurité et investir dans les technologies de rupture (en particulier intelligence artificielle, ordinateur quantique et semi-conducteurs).
  • Imposer par la loi que les données sensibles des Français ainsi que les données stratégiques de l’État et du secteur privé soient hébergées et sécurisées en France sur des solutions souveraines.
  • Permettre à tout citoyen de faire toutes ses démarches administratives sur Internet en accélérant la numérisation des services de l’État et la mise à disposition des données.
Share This