[CP] Alliance VITA lance son nouveau Guide des directives anticipées

22/10/2019

 

J’aurais voulu que ça se termine autrement…” Alliance VITA lance son nouveau Guide des directives anticipées.

La loi prévoit que chacun peut :

  • rédiger ses directives anticipées, document indiquant ses souhaits en matière de traitements dans le cas où il ne serait plus en mesure d’exprimer ses volontés ;
  • désigner une personne de confiance pour le représenter.

 

En 2017, seulement 14% des Français disaient avoir déjà rédigé leurs propres directives anticipées (sondage Ifop pour Alliance VITA). Des situations de fin de vie très médiatisées ont relancé le débat. Mais il est difficile de rédiger seul un tel document.

Forte de son expérience d’écoute via son service SOS Fin de Vie, Alliance VITA a donc réalisé un Guide des Directives Anticipées. Personnalisable, ce guide encourage la relation de confiance entre soignants et soignés, et intègre les questions pratiques qui se posent en fin de vie : lieu de la prise en charge, maintien des relations, besoins spirituels, accord éventuel pour un don d’organes. Conformément à la loi, la charte, support de ces directives, écarte à la fois l’obstination déraisonnable (traitements inutiles et disproportionnés) et l’euthanasie.

L’accueil de ce Guide par les citoyens et les professionnels de santé confirme que ce document remplit une mission de service public.

Ceux qui ont testé les premières éditions de ce livret ont apprécié sa souplesse et sa clarté, encore renforcées par la toute nouvelle édition.

 

Restez informé de nos dernières actualités

Articles récents

Euthanasie : un sujet loin du consensus

Euthanasie : un sujet loin du consensus

Après une élection présidentielle marquée par une nouvelle poussée de l’abstention, premier parti de France selon l’expression des commentateurs, après une élection législative montrant un paysage politique plus morcelé, comment ont réagi les parties prenantes au débat qui s’annonce sur l’euthanasie ?

Euthanasie, suicide assisté : le revirement fatal du CCNE sur la fin de vie

Euthanasie, suicide assisté : le revirement fatal du CCNE sur la fin de vie

Dans un nouvel avis N° 139  « Questions éthiques relatives aux situations de fin de vie : autonomie et solidarité » publié le 13 septembre 2022, le CCNE  juge “qu’il existe une voie pour une application éthique d’une aide active à mourir, à certaines conditions strictes avec lesquelles il apparait inacceptable de transiger”.

Share This