Coronavirus – Espagne : mobilisation nationale après des découvertes macabres en maisons de retraite

L’Espagne, deuxième pays d’Europe le plus touché par le coronavirus – après l’Italie – avec plus de 56 000 cas notifiés et plus de 4 000 décès depuis mi-février (soit plus qu’en Chine), fait face à de graves crises dans ses maisons de retraite.

Lundi dernier, la Ministre de la Défense espagnole Margarita Robles a indiqué que des militaires avaient retrouvé des personnes âgées abandonnées ainsi que des cadavres de résidents encore dans leurs lits, dans des maisons de retraite en Espagne.

Le protocole veut qu’en cas de suspicion de coronavirus, un cadavre ne puisse être déplacé jusqu’à l’arrivée des médecins et des pompes funèbres, dont les services sont complètement surchargés en ce moment.

« Nous allons être implacables et inflexibles avec la façon dont les personnes sont traitées dans ces résidences », a déclaré la ministre de la Défense.

Le ministre de la Santé, Salvador Illa, s’est également exprimé : « les résidences pour personnes âgées sont une priorité absolue pour le gouvernement, nous allons exercer le plus grand contrôle sur ces centres, nous avons mobilisé tous les moyens ».

Les personnes âgées sont les plus exposées au risque de mourir du coronavirus. En France également, la situation des quelques 850 000 personnes résidant en maison de retraite est une préoccupation majeure. Le SYNERPA (Syndicat national des établissements et résidences privés pour personnes âgées) a demandé la création d’une cellule d’urgence EHPAD pour les situations critiques.

Share This