MaterniteL’ Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), a publié une étude basée sur les statistiques d’état civil indiquant que l’âge de la première maternité en France était de 28,5 ans en 2015 en moyenne, soit quatre ans et demi plus tard qu’en 1974 où elle était de 24 ans.

C’est entre 1974 et 1998 que l’écart s’est creusé pour une première maternité (+3,3 ans) ce qui peut s’expliquer selon différents facteurs d’après l’INSEE : la diffusion des moyens de contraception, la généralisation des études et la place croissante des femmes sur le marché du travail. La hausse est modérée depuis la fin des années 1990.

L’âge des maternités suivantes se décale en conséquence : les femmes accouchent plus tard de leur deuxième enfant (à 31,0 ans en 2015) ou de leur troisième enfant (32,6 ans).

Les femmes les moins diplômées ont leur premier enfant 4 ans plus tôt que les plus diplômées : à 25,6 ans contre 29,6 ans pour l’année 2012. L’étude montre également que les femmes immigrées donnent naissance à leur premier enfant à 27,6 ans en moyenne, soit 6 mois plus tôt que l’ensemble des femmes (28,1 ans).

Malgré une démographie parmi les plus fortes d’Europe, la moyenne européenne étant de 28,8 ans pour une première maternité, la France demeure en dessous du seuil de renouvellement des générations qui se situe à un taux de fécondité de 2,1 par femme.

Comparativement, dans l’Union européenne, l’âge moyen à la première maternité est de 28,8 ans en 2014. Il varie fortement d’un pays à l’autre. C’est en Bulgarie que les femmes deviennent mères le plus tôt, à 25,8 ans en moyenne. À l’inverse, l’âge moyen à la première maternité atteint ou dépasse les 30 ans en Grèce, au Luxembourg, en Espagne et en Italie. Enfin, c’est en Italie que les femmes mettent au monde leur premier enfant le plus tard, en moyenne à 30,7 ans, soit cinq ans plus tard qu’en Bulgarie.

Allez plus loin :