Marchons Enfants : Blanche Streb, invitée de BFM le 6 octobre 2019

Blanche Streb, directrice de la formation et de la recherche d’Alliance VITA et porte-parole de “Marchons Enfants !”, était l’invitée de BFMTV, le 6 octobre, pour débattre du projet de loi bioéthique, face à Loup Besmond de Senneville, journaliste, et Agnès Firmin-Le Bodo, députée et rapporteur de la loi.

 

 

Quelques verbatim extraits de l’émission :

«  Nous sommes descendus dans la rue pour exprimer la contestation très forte que nous avons contre les grandes transgressions présentes dans ce projet de loi, qui concernent la PMA pour toutes ; mais bien au-delà de ça, c’est tout un basculement dans le domaine de la procréation, vers un droit à l’enfant, vers une procréation qui serait de plus en plus artificielle, la marchandisation du corps humain.

Il y a beaucoup d’autres enjeux sur lesquels nous portons aussi une voix très forte.
Les Français commencent à découvrir tout ce qu’il y a dans ce projet de loi autour, notamment, de l’instrumentalisation de la vie à son commencement, de la modification des embryons qui ont été votées en l’espace de 35mn !

Défendre les droits de l’enfant est une question de justice, de progrès, de responsabilité envers les générations qui nos suivent. Je crois qu’il n’y a pas de droit à l’enfant, tout simplement.

Le président Macron s’était engagé sur cette loi s’il y avait un consensus, c’était un préalable. Or, il est clair qu’il n’y a pas de consensus. La démonstration de force qui a eu lieu aujourd’hui par tous ces Français qui se sont mobilisés nous le démontre. C’est une loi qui est tout à fait impopulaire et qui n’est pas du tout une priorité pour les Français. Nous avons fait un sondage, après le Grand Débat, auprès de l’IFOP : la PMA pour toutes était une priorité pour seulement 1% des Français. Est-ce que le président va continuer cette marche forcée vers cette loi bioéthique ?  »

Share This