La dimension sociale du corps – Martin Steffens

Le corps exprime la singularité d’individus séparés. Il nous distingue les uns des autres. Pourtant Martin Steffens nous montre qu’il porte aussi la marque de la nature sociale de l’homme et que c’est par lui que nous pouvons entrer en relation avec les autres. Le corps est donc à la fois l’expression de la singularité de chaque individu, mais également une manifestation de notre nature relationnelle.

 

 

Martin STEFFENS

Martin STEFFENS

Agrégé de philosophie, il enseigne en classes préparatoires à Strasbourg. Conférencier, chroniqueur régulier, il est aussi auteur d’études, d’articles et de très nombreuses contributions. Auteur de : • Rien de ce qui est inhumain ne m’est étranger (Points, 2016) • Petit traité de la joie – Consentir à la vie, 2011 (Prix Humanisme chrétien, Salvator 2013) • La Vie en bleu (Marabout, 2014) • « Rien que l’amour : repères pour le martyre qui vient » (Salvator, 2015). • « L’amour vrai, au seuil de l’autre » (Salvator, 2018). • « Rien de ce qui est inhumain ne m’est étranger » (Points,2017). • « Marcher la nuit : Textes de patience et de résistance » ( Desclée De Brouwer, 2020).

 

 

Articles similaires

Vivre – Éric Salobir

Vivre – Éric Salobir

La technologie est faite pour l'humain et non le contraire. Notre préoccupation est de présenter la technologie comme...

Share This