Une GPA éthique ? – Caroline Roux

La GPA, « Gestation pour autrui » a défrayé la chronique ces dernières années à propos de l’exploitation des femmes pauvres. Elle implique des violences particulières pour la femme et pour l’enfant : abandon d’enfant à la naissance, maternité éclatée, marchandisation du corps … GPA et « éthique » sont antinomiques conclut Caroline Roux, déléguée générale adjointe d’Alliance VITA, soulignant l’opposition fictive entre GPA commerciale et soit disant altruiste.

 

Caroline ROUX

Caroline ROUX

Caroline Roux est Déléguée Générale Adjointe et directrice de VITA International. Spécialisée dans l’écoute des personnes en difficulté, elle coordonne les services d’aide et d’écoute SOS Bébé et SOS Fin de vie. Elle assure également la coordination des relations inter associatives et avec le monde politique. Chargée du développement de VITA International, elle développe des partenariats en Europe et dans le monde et a obtenu, en juin 2018, l’accréditation d’Alliance VITA au conseil économique et social de l’ONU. Elle intervient comme experte sur les questions de bioéthique et dans les médias. Elle a lancé en 2010 la publication du Guide des aides aux femmes enceintes. Auteur de : « S’engager pour une culture de vie »

Articles similaires

Share This