25-11-2011

Déminer la relation homme-femme

Décidément, les relations entre hommes et femmes sont compliquées. On a pu expliquer que c’est parce que nous venions de deux planètes distinctes, ou au contraire parce que nous sommes complètement identiques. Nos rapports cèdent pourtant régulièrement à des excès de mots (maux) sexistes, agressifs ou castrateurs qui accusent nos différences.

 

Il y a de quoi être usé de ces guérillas identitaires, entre dénigrement, fusion des genres ou différenciation excessive. Même si nos différences signent notre appartenance au masculin ou au féminin, il ne s’agit pas de retourner au « bon vieux temps » de la lampe à pétrole. Mais vouloir gommer les spécificités de l’autre en absorbant son identité ou en le réduisant à nos attentes, nous limite à la fusion. Pas besoin d’avoir un doctorat en physique nucléaire pour comprendre sa signification : là où coexistaient plusieurs entités, il n’y en reste qu’une. Et deux personnes enfermées dans une même cellule finissent toujours par se marcher sur les pieds…

 

Quand parlerons-nous avec douceur du tandem que nous formons : hommes et femmes, nés de nos propres complémentarités, transmettant la vie à notre tour dans une tendre alchimie de gènes masculins et féminins. Tout notre compagnonnage est inscrit dans cet élan joyeux vers l’avenir.

 

Alors, que diable, un peu d’audace ! Osons nous dire l’un à l’autre que nous sommes mutuellement indispensables. Il est formidable de vérifier que les entreprises qui réussissent le mieux ne sont ni celles comportant une majorité d’hommes, ni celles ayant recruté davantage de femmes : ce sont celles qui sont composées d’un nombre équilibré d’hommes et de femmes.

 

Dans ce monde en crise où il nous faut réinventer nos partenariats, accueillons nos différences comme une chance exceptionnelle. Sachons nous reconnaître achevés et pourtant incomplets et engageons l’aventure d’une émulation mutuelle bienveillante, curieuse et créative.

 

Laisser un commentaire