10-02-2012

Sarkozy redit son opposition à un « droit à mourir »

Rencontre avec la famille d’Eddy de Somer

Source : Figaro du 8 septembre 2011

Eddy de Somer est ce jeune homme de 33 ans, tétraplégique, pour lequel sa mère avait écrit au Président de la République avant de mourir d’un cancer le 1er juillet 2011. Elle demandait un « droit de mourir » pour Eddy, ou au moins de lui trouver une place dans un centre. La préfecture de l’Eure avait alors très rapidement trouvé une place dans un centre spécialisé dans la rééducation fonctionnelle.

Le 7 septembre 2011, Nicolas Sarkozy a reçu la sœur et le frère d’Eddy de Somer, en compagnie de leur avocat, Maître Fabien Picchiotino. « Lors de cet entretien, le président a estimé qu’une loi sur l’euthanasie active risquerait d’entrainer des dérives. Il ne souhaite pas non plus prendre exemple sur la Suisse où le suicide assisté est autorisé », rapporte Me Fabien Picchiotino. « Il a expliqué que c’était un sujet difficile et que la loi ne pouvait pas tout régler. Il a évoqué la « zone grise » qui existe actuellement et qui permet aux médecins, aux patients et aux familles de s’adapter à chaque cas. »

 

Alliance Vita

Candidat: