01-04-2016

Embryologie : une différenciation cellulaire très précoce


Embryon

Une étude publiée dans la revue Cell montre que la différentiation des cellules d’un embryon commence très tôt dans le développement. Déjà au stade de 4 cellules, au 2ème jour après la conception, des différences s’observent, d’après les chercheurs du département Physiologie, Développement et Neurosciences de Cambridge à l’origine de cette publication.

L’expérience a été menée sur des embryons de souris en utilisant des techniques de screening et de séquençage de l’ADN. Les chercheurs ont comparé l’activité de certains gènes dans chacune des cellules et ont pu montrer le comportement différent d’une partie d’entre eux, prédisposant donc certaines cellules à s’orienter vers la création d’annexes embryonnaires, comme le placenta par exemple.

Pour le professeur de l’université de Cambridge Magdalena Zernicka-Goetz « La vie commence quand un spermatozoïde rentre dans l’ovule, mais il est intéressant de savoir quand ont lieu les décisions importantes déterminantes pour notre développement futur. Nous savons maintenant que dès le stade embryonnaire à 4 cellules – seulement deux jours après la conception –, l’embryon est guidé dans une direction particulière et ses cellules ne sont d’ores et déjà plus identiques. »

Mais ce qui déclenche effectivement la différenciation cellulaire est encore un mystère, comme le précise Janet Rossant de l’Université de Toronto.

Les chercheurs de Cambridge tentent de percer ce mystère. Ils souhaitent améliorer les connaissances dans l’utilisation de cellules souches pour fabriquer des tissus et des organes pour la médecine régénérative. Pour Zernicka-Goetz, ces travaux pourraient également être utiles pour reconnaître les embryons les plus viables lors des phases de culture d’embryon dans le cadre des FIV.