01-11-2011

Vieux donneurs, cellules rajeunies

Des cellules de peau de centenaires ont trouvé une nouvelle jeunesse d’après une équipe de chercheurs Inserm/CNRS/université de Montpellier publiant ses travaux le 1er novembre 2011 dans la revue « Genes & development » : elles ont été reprogrammées, obtenant les mêmes potentialités de différentiation que les cellules souches embryonnaires. Objectif : montrer que le processus du vieillissement est réversible. La nouveauté par rapport à la découverte majeure de 2007 (la reprogrammation de cellules adultes en cellules pluripotentes) est de pouvoir effacer la sénescence de cellules, grâce à l’utilisation de six gènes.