17-03-2015

Fin de vie : les députés votent pour la sédation terminale

L’Assemblée nationale s’est majoritairement prononcée le 17 mars 2015 pour la proposition de loi Claeys-Leonetti sur la fin de vie, examinée en détail les 10 et 11 mars dernier : 436 voix pour, 34 voix contre, 83 abstentions.

L’analyse nominative du scrutin public, qui est disponible sur le site de l’Assemblée nationale, fait apparaître les éléments suivants :

– Les socialistes ont très majoritairement soutenu le texte : 253 pour, 0 contre, 21 abstentions.

– L’UMP s’est révélée plus partagée : 144 voix pour, 25 voix contre (dont la plupart des députés qui avaient tenté d’amender le texte pour en retirer les risques de dérive euthanasique), 25 abstentions.

– L’UDI a adopté des positions similaires : 20 voix pour, 6 voix contre, 4 abstentions.

– Les écologistes se sont globalement abstenus : 1 voix pour, 17 abstentions.

– Les radicaux de gauche également : 2 voix pour, 15 abstentions.

– Le groupe qui regroupant le Front de gauche et des députés d’outre-mer a voté majoritairement en faveur du texte : 13 voix pour, 1 voix contre.

A l’issue de ce scrutin, plusieurs porte-parole nationaux du mouvement Soulager mais pas tuer, dont fait partie Alliance VITA, ont exprimé leur réaction commune devant la presse. Dans un communiqué de presse, le collectif a annoncé les étapes suivantes de sa mobilisation qui vise à sécuriser la loi Fin de vie contre toute ambiguïté.