Tugdual Derville considère que la décision de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) concernant Vincent Lambert ouvre une brèche à l’interdit de tuer. Ce vendredi 5 juin 2015, la CEDH a déclaré conformes à la convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales, la loi française et la décision d’arrêt des traitements du patient. Ainsi, la décision de l’arrêt de l’alimentation et de l’hydratation de Vincent Lambert, victime d’un accident de la route en 2008, est validée.

 

 

Pour aller plus loin : Dossier Affaire Vincent Lambert

Allez plus loin :