L’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe s’est saisie en juillet 2014 d’une proposition de Résolution (Doc. 13562) portant sur les « Droits de l’homme et les questions éthiques liées à la gestation pour autrui ».

Un pré-rapport et une proposition de résolution seront présentés au vote des membres de la commission des questions sociales lundi 23 novembre à Paris. La Résolution – dont le contenu est encore confidentiel – devrait être soumise au vote définitif de l’Assemblée plénière début janvier 2016, à Strasbourg.

No Maternity Traffic, dont Alliance VITA est un membre actif, alerte sur les dangers de ce rapport et demande aux députés du Conseil de l’Europe de s’opposer fermement à une tentative d’imposer la libéralisation de la GPA en Europe.

Alliance VITA invite à signer et faire signer la pétition européenne de No Maternity Traffic, qui rassemble déjà 95 000 signataires, pour demander l’interdiction universelle de la gestation pour autrui. Chaque signature compte pour peser devant le Conseil de l’Europe qui doit statuer sur ce rapport début 2016.   Pour signer, cliquez ici.

Extrait du Communiqué :

« No Maternity Traffic s’inquiète de l’orientation de ce texte qui accepterait la pratique de la GPA et proposerait des recommandations en ce sens. Sous couvert « d’encadrer » la GPA, une telle résolution validerait le principe même de la GPA.