Blanche Streb, directrice de la formation et de la recherche d’Alliance VITA, était l’invitée de RCF dans l’émission « Le Temps de le Dire » le 14 mai 2018, afin de débattre de la recherche sur l’embryon.

Quelques verbatim issus de l’émission :

« On a pu observer un détricotage permanent jusqu’en 2013 où la recherche sur l’embryon a été autorisée en passant par une niche parlementaire avec vote bloqué. »

« Le marché ne doit pas être ce qui dicte à la bioéthique. La loi de bioéthique doit protéger les plus fragiles contre des tentations d’instrumentalisation. Si l’embryon n’est plus protégé, qui sera protégé dans notre société ? »

« Quels sont les critères pour avoir le droit de vivre aujourd’hui ? Avec les tests qui existent actuellement, peu d’entre nous passeraient entre les mailles du filet : nous sommes tous génétiquement imparfaits. »

« Les recherches sur l’embryon n’ont pas donné de résultat concluant à ce stade alors que la recherche sur le sang de cordon donne des perspectives en thérapeutique. Mettre des gardes-fous éthiques n’empêche pas de promouvoir une recherche qui peut être éthique. »