Caroline Roux, déléguée générale adjointe d’Alliance VITA et coordinatrice des services d’écoute, était l’invitée de l’émission À la Source, le 17 janvier 2019 pour réagir au rapport de la mission parlementaire sur la révision de la loi de bioéthique.

 

Verbatim extraits de l’émission

« C’est un rapport extrêmement militant, comme l’a souligné toute la presse, qui remet en cause les principes fondamentaux de la protection des personnes les plus fragiles. »

« Concernant la FIV post-mortem, il faut bien voir que ça va très loin : un enfant naîtra d’un père qui est mort, que ce soit parce que son sperme aura été congelé, ou que des embryons auront été congelés. Jusque là, le Conseil d’Etat préconisait de ne pas aller dans ce sens pour ne pas faire naître délibérément un enfant orphelin. On sort de toutes les limites naturelles à l’homme, dont celle de la mort. »

 

 

 

Allez plus loin :