La médecine prédictive – Dr Xavier Mirabel

La médecine prédictive désigne les capacités nouvelles, notamment en génétique, de prévoir les affections qui frapperont une personne.

 

Deux illustrations :

La première est celle d’Angelina Jolie lors de sa mastectomie. Elle découvre son risque de cancer de 87%.La médecine nous annonce par avance la catastrophe qui risque d’arriver. Cela n’annule pas complètement le risque mais le réduit fortement. On va s’interroger sur toute la famille mais aussi toute la descendance. Il y a des tensions entre le désir, le souhait de comprendre et de prédire. Où est-ce que cela nous mène ?

La seconde illustration est celle de la maladie de Huntington, une maladie très lourde et douloureuse avec une fin difficile. C’est une maladie héréditaire et le diagnostic permet de dire avec une quasi certitude si vous êtes atteint. Il y a le désir de savoir pour préparer l’avenir, mais aussi le droit de ne pas savoir. Nous avons le droit de ne pas savoir.

On peut faire beaucoup chez l’adulte mais aussi en prénatale avec le risque de sélection eugéniste. Cependant, le déterminisme génétique n’est pas absolu car la maladie est multifactorielle.

Il s’agit dans tout les cas, d’un bouleversement immense dont certains espèrent bien profiter. Des sociétés privées se lancent dans le commerce des tests génétiques, s’installe progressivement dans une course au dépistage. On doit compter environ 1 000 dollars environ pour se faire analyser génétiquement avec la garantie de connaître ses risques mais aussi son histoire.Un peut aussi imaginer un jour l’apparition de tests de détection pour analyser les risques éventuels dans la procréation, connaître la « compatibilité ».

Tout cela va vite, mais les autorités reconnaissent leur impuissance face à la loi du marché. La boîte de pandorre est déjà ouverte. Le premier risque c’est l’eugénisme avec la sélection génétique prénatale. Mais aussi la discrimination à l’embauche, à l’assurance.Cette évolution de la médecine nourrit le fantasme de toute puissance. On pourra connaître toutes nos fragilités, c’est en quelque sorte la fin d’une certaine innocence.

«  La médecine prédictive, oui si c’est pour mieux soigner mais certainement pas pour discriminer. »

Articles similaires

Share This