Dossier

Assistance médicale à la procréation

L’AMP : analyse et perspectives

Les techniques d’assistance médicale à la procréation (AMP) risquent de consacrer un « droit à l’enfant » alors que ce sont les « droits de l’enfant » qui sont prioritaires, à commencer par celui de naitre d’un homme et d’une femme engagés durablement l’un envers l’autre. 

Produire artificiellement des enfants sans père est une étape qui conduit à la GPA.

L’enjeu

La procréation médicalement assistée est jusqu’ici réservée aux couples homme-femme ayant un problème d’infertilité. L’actuelle loi de bioéthique garantit donc à chaque enfant conçu par PMA d’avoir un père et une mère, autrement-dit de bénéficier de la parité femme-homme dans l’engendrement qui est un principe d’écologie humaine universel. Mme Buzyn veut supprimer ce critère pour donner à toutes les femmes, qu’elles soient célibataires ou vivant à deux, le droit à la PMA, alors qu’elles ne souffrent pas d’infertilité.

Autrement-dit l’Etat organiserait et financerait par l’impôt la fabrication d’enfants sans père et instaurerait un droit au sperme pour toutes les femmes, sans partenaire masculin, privant l’enfant ainsi conçu de toute paternité. Ce serait un basculement majeur pour la société !

Nos dossiers bioéthique

Pour aller plus loin, parcourez nos dossiers thématiques :

Les dernières actus

Don de gamètes : le Conseil de l’Europe recommande la levée de l’anonymat

Don de gamètes : le Conseil de l’Europe recommande la levée de l’anonymat

L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a adopté le 12 avril 2019, une recommandation préconisant de lever l’anonymat des donneurs de gamètes, estimant qu’il était contraire aux droits de l’enfant. Lors du débat au Conseil de l’Europe, plusieurs députés ont insisté sur le droit de l’enfant de connaître ses origines, tel que le dispose l’article […]

lire plus

4 ways to support us

Suscribe to our newsletter

By registering, you will receive our newsletters as well as our calls for mobilization and donations.

In accordance with the Data Protection Act of January 6, 1978, you have the right to access and rectify data,
opposition, deletion, limitation bycontacting us via the following address : courrier@alliancevita.org.


More information about the protection of your personal data on the page  Privacy Charter and Cookies. Alliance VITA undertakes not to share your e-mail address with third parties.

Share This