31-01-2013

GPA : la circulaire Taubira inopportune et révélatrice

La France découvre aujourd’hui que le ministre de la Justice préconise la régularisation du statut des enfants conçus par gestation pour autrui (GPA) à l’étranger et ramenés en France, où cette pratique est interdite.

Pour Alliance VITA, cette circulaire est au mieux inopportune, et au pire révélatrice.

Tugdual Derville, son délégué général, réagit : « Avec ce texte ministériel, la société encourage les Français à transgresser les règles bioéthiques édictées pour protéger les plus faibles. Comment ne pas voir en effet que la circulaire Taubira vient cautionner le piège du fait accompli ? Des adultes ont voulu imposer la gestation pour autrui en France, en passant par l’étranger. Cette technique est illicite car elle est injuste pour l’enfant et contraire à la dignité des femmes. Ils utilisent aujourd’hui comme alibi des enfants acquis par contrat et ramenés en France. Ils jouent sur la victimisation. Or, c’est l’enfant qui est victime d’une maltraitance originelle, la GPA l’ayant séparé de la femme qui l’a porté neuf mois. Prendre réellement en compte la situation des enfants nécessite au préalable de reconnaitre l’injustice qu’ils ont subie. Dans les cas de couples masculins, cette injustice est aggravée par la privation délibérée de toute référence maternelle».

Alliance VITA demande solennellement à Madame Taubira de retirer cette circulaire et d’annoncer les sanctions applicables ( ?) pour ceux qui s’autorisent à transgresser nos principes éthiques fondamentaux hors de nos frontières.