[CP] Remaniement : Alliance VITA appelle à reporter le projet de loi bioéthique

loi bioethique Assemblee nationale

En réaction à l’annonce de la suspension du processus législatif sur le projet de loi bioéthique, Alliance VITA dénonce les graves transgressions ajoutées en 2ème lecture par la Commission spéciale de l’Assemblée nationale.

Les députés les plus transgressifs ont réussi à faire passer, en commission, l’extension du DPI aux anomalies chromosomiques comme la trisomie 21 ainsi que la légalisation de la ROPA, disposition à laquelle le Gouvernement s’était jusqu’ici opposé. Il s’agit en réalité d’un sigle masqué pour désigner le don d’ovocyte dirigé d’une femme à une autre femme. Cette pratique, non contente d’escamoter le père, éclate la maternité entre deux femmes, la donneuse d’ovocytes et la gestatrice, au prix de brouiller encore plus la filiation des enfants

Par ailleurs, avec le soutien du gouvernement, ont été réinstaurées des dispositions controversées comme :

  • la fabrication d’embryons chimères homme-animal par adjonction de cellules souches issues d’embryons humains à des embryons d’animaux ;
  • la légalisation de la fabrication d’embryons transgéniques ;
  • le procédé du bébé médicament qui suppose un double tri des embryons en vue de faire naître un enfant sélectionné pour utiliser ses cellules dans l’objectif de soigner un frère ou une sœur ;
  • le financement par la sécurité sociale d’enfants privés de père sans mobile d’infertilité médicale, avec un bouleversement complet des règles de filiation.

Tugdual Derville, Délégué général de l’association, réagit :

« Nous dénonçons ces dérapages, non contrôlés par l’exécutif, qui détournent les moyens de la médecine et des finances publiques, au mépris de tout principe de précaution, faisant peser sur les générations futures de lourdes conséquences. Le débat bioéthique doit être reporté afin que l’énergie politique soit prioritairement mise en œuvre sur les sujets imposés par cette pandémie, qui n’est pas achevée, et ses lourdes conséquences économiques et sociales, plutôt que de céder aux revendications individualistes. L’enjeu est de vraiment protéger les plus fragiles, à commencer par les personnes âgées, les personnes handicapées et les enfants. »

_____________________

Pour aller plus loin :

Principales modifications adoptées par le Sénat en 1ère lecture

 

Réaction d’Alliance VITA au vote du PJL en 1ère lecture au Sénat

 

Décryptage du PJL voté en 1ère lecture à l’Assemblée nationale
sit consequat. ut libero. ipsum amet, ut at
Share This