[CP] Alliance VITA mobilisée contre le risque d’« euthanasie sociale » des personnes fragiles.

coronavirus fin de vie

A trois jours de la journée de commémoration des défunts, et au lendemain des nouvelles annonces par le Président de la République, du confinement des Français, Alliance VITA souhaite alerter contre le risque d’un isolement croissant de nombreuses personnes fragiles, notamment de personnes âgées, face à la pandémie, à ses incertitudes, et au repli sur soi qui tente nombre de nos concitoyens.

Certes, la solidarité familiale, notamment entre générations, peut atténuer pour un certain nombre de personnes la fragilité liée à l’âge et induite par le coronavirus.

On estime que 4 millions de nos concitoyens sont dans une situation d’extrême solitude. Pour de nombreuses personnes qui ne bénéficient pas d’une solidarité de proximité, en raison de leur isolement, l’épisode qui vient est à haut risque de désespérance.

Alliance VITA souhaite donc mettre en garde contre ce que l’on peut nommer une forme d’« euthanasie sociale » de personnes âgées. Il ne s’agit pas ici de contester les « gestes barrières » que les autorités sanitaires recommandent pour protéger ces personnes âgées, mais d’appeler nos concitoyens à maintenir, par tous moyens possibles, des liens avec leurs proches mais aussi avec des personnes âgées isolées et sans relation.

Alors que dans un moment où tant de familles sont déjà endeuillées par le Covid-19, certains prétendent faire de la journée de commémoration des défunts, une journée de revendication de l’euthanasie ; nous demandons qu’au contraire la société s’engage plus que jamais contre toute forme d’« euthanasie sociale » des personnes fragiles. Alliance VITA conduira dans les semaines qui viennent, une campagne de sensibilisation et d’action visant à rétablir ou renforcer les liens entre les générations, dans ces moments difficiles que vit la communauté nationale :  aucune personne ne doit se sentir indigne d’être soignée ou d’être aimée.

Alliance VITA anime, depuis 2003, le service SOS fin de vie, qui propose écoute et soutien aux personnes confrontées à des fins de vie ou des deuils difficiles ou à des dilemmes éthiques liés à la maladie, à la grande dépendance, à l’accompagnement social ou à la prise en charge médicale.

consectetur commodo ut felis elementum amet, id quis ut Curabitur
Share This