Sondage Opinionway : le renforcement des liens intergénérationnels plébiscité

07/04/2022

Le premier « baromètre des relations intergénérationnelles », réalisé par Opinionway dans un sondage, révèle les effets positifs des relations entre jeunes et âgés sur la santé physique et psychique des séniors ainsi que sur la cohésion sociale.

Le baromètre a été lancé à l’occasion du premier anniversaire de la mise en place du Service Civique Solidarité Seniors[1] en mars 2021. Ce sondage, effectué auprès de jeunes (16 à 25 ans) et de séniors (plus de 65 ans) en février 2022, confirme que « le nouveau dispositif est une réponse adaptée à la crise de solitude identifiée chez nos jeunes comme nos anciens. Il est plébiscité par 96% des jeunes et 99% des seniors comme l’une des solutions majeures à développer. »

Les deux générations ont été éprouvées par le manque de sociabilité durant la pandémie de COVID 19. « Le sentiment de solitude ou d’isolement social est ressenti fortement par 41% des seniors interrogés. L’information phare révélée par l’étude est que les jeunes partagent ce sentiment pour 65% d’entre eux. »

En 2021, 2 millions d’aînés se déclarent isolés des cercles familiaux et amicaux selon le baromètre Solitude et Isolement des Petits Frères des Pauvres qui alertent sur la mort sociale et l’aggravation de l’isolement des ainés. La perception du manque de lien entre les générations est déplorée par les jeunes (61%) et encore plus par les plus vieux (71%). Quand on les interroge sur les bénéfices de ces liens, chaque génération en tire des profits différents. Les jeunes apprécient l’apport en nouvelles connaissances, en matière de bien-être, d’empathie tandis que les seniors citent en premier l’ouverture d’esprit, puis la curiosité et l’apport d’énergie que provoque la rencontre avec des jeunes.

Les deux groupes estiment que les échanges intergénérationnels contribuent à éviter la dégradation de la santé mentale et physique des séniors, à lutter contre leur isolement. Enfin, les effets sur la vie en société sont également plébiscités par l’ensemble des sondés. Cela impacte positivement la cohésion sociale dans son ensemble, le changement de regard des jeunes sur les séniors et vice-versa, la meilleure connaissance et compréhension des uns et des autres, et la lutte contre les préjugés sur les séniors et la vision négative du vieillissement.

Ces résultats rejoignent les constats d’Alliance VITA qui appelle à développer la solidarité intergénérationnelle comme axe prioritaire pour le prochain quinquennat.

À découvrir : des témoignages de terrain ont été déposés en ce sens dans l’espace Élections 2022, ainsi que la position des candidats à l’élection présidentielle.


[1] Cette mobilisation lancée en mars 2021 avec le Ministère Délégué à l’autonomie et le Secrétariat d’Etat à la Jeunesse, grâce à l’engagement du groupe Malakoff Humanis dans le cadre de la gestion de la retraite complémentaire Agirc-Arrco, s’intègre au cadre du service civique mis en place en 2010. Son objectif : Rompre l’isolement des personnes âgées à domicile ou en établissement grâce à la solidarité intergénérationnelle ; Aider à bien vieillir par la prévention, le lien social, l’accès au numérique, le soutien à la mobilité… ; Promouvoir les métiers du grand âge auprès des jeunes, ;  Développer durablement la solidarité intergénérationnelle envers les seniors isolés ou vulnérables.

 

Restez informé de nos dernières actualités

Articles récents

Note d’analyse – avortement dans la constitution

Note d’analyse – avortement dans la constitution

Constitutionnaliser le droit à l’interruption volontaire de grossesse est une procédure à la fois inutile, aléatoire et risquée (I). A plus forte raison, l’accès à l’avortement n’est pas entravé en France (II) alors même qu’une vraie politique de prévention de l’avortement fait défaut et s’avère plus que jamais nécessaire (III).

Share This