La dignité incarnée – Grégor Puppinck
Notre compréhension de la nature humaine, dont le respect est pourtant la cause des droits de l’homme, a fait l’objet d’une véritable révolution durant les dernières décennies, à tel point que des pratiques autrefois interdites au nom du respect de la dignité humaine sont à présent promues comme de nouveaux droits de l’homme et leur critique est interdite.

 

Grégor PUPPINCK

Grégor PUPPINCK

Docteur en droit Directeur de l’European Centre for Law and Justice, ONG dédiée à la promotion et la protection des droits de l’homme en Europe et dans le monde. Président de l’Initiative Citoyenne européenne « Un de Nous ». Chevalier dans l’Ordre du Mérite de la République italienne pour services rendus dans l’affaire Lautsi c. Italie. Il représente le Saint-Siège au sein de divers comités d’experts du Conseil de l’Europe, notamment du Comité Directeur des Droits de l’Homme. Auteur de La famille, les droits de l’homme et la vie éternelle (Ed L’homme nouveau, 2015, Prix Humanisme Chrétien) et d’une thèse sur « L’auteur de la norme bioéthique ».

 

Articles similaires

Share This