Grandir en liberté – Tugdual Derville

Une chanson de Jean-Jacques Goldman évoque une femme qui “vit sa vie par procuration, devant son poste de télévision” et qui “finira par trouver ça normal”. Accrochés aux écrans qui nous alimentent en continu, risquons-nous de leur ressembler ? De vivoter, comme les personnages de Matrix, qui rêvent, plongés dans un bain régressif et n’agissent plus ? Sommes-nous en train de nous priver de la “vraie vie” par excès de télévision et d’internet ? L’image animée agit comme une drogue. Nos cerveaux réclament leur dose, de plus en plus forte.

 

Articles similaires

Share This