Reprendre contact, un bienfait pour autrui que nous sous-estimons?

29/07/2022

Une étude, publiée par le “Journal of Personality and Social Psychology” suggère que beaucoup d’entre nous sous-estiment le bienfait associé avec le simple geste de prendre des nouvelles ou d’envoyer un bref message à nos amis et contacts. 

Le bénéfice d’un simple message de contact entre amis.

Partant du constat que l’humain est un être de relation qui apprécie les contacts avec les autres, les auteurs ont mené 13 expériences, sur des centaines de personnes, pour savoir si nous mesurions correctement l’impact de gestes simples de contact. Ces gestes s’entendent au sens large : un bref appel, ou un petit message postal ou numérique… Ces gestes simples sous-entendent un “je pense à toi/ je pense à vous” qui leur donnent une force avant l’expression verbale du message lui-même.

La conclusion principale de ces expériences, selon les auteurs, est que nous sous-estimons combien les autres apprécient ces signaux de contact.

Par exemple, dans une expérience conduite sur un campus universitaire, les auteurs ont interrogé des binômes d’étudiants dans lequel un des deux envoyait un message à l’autre, considéré comme un ami mais sans échange récent. Les chercheurs ont interrogé les participants sur leur degré de satisfaction concernant ce geste de “reprendre contact”. L’expérience conclut que les émetteurs du message sous-évaluent significativement le bénéfice ressenti par les récepteurs de leur geste.

 

L’effet de surprise amplifie l’appréciation d’un geste de contact.

Les auteurs avancent également une explication sur cette sous-estimation. Les auteurs s’appuient d’abord sur des études plus générales mettant en évidence la difficulté pour chacun à estimer les perspectives de l’autre. Ils citent ainsi une étude montrant que beaucoup minimisent le bienfait d’une discussion pourtant ressentie de façon positive par leur interlocuteur, en raison de biais comme le monologue intérieur négatif.

De plus, dans le contexte d’une relation amicale, ou du moins jugée positive par les deux personnes, les initiateurs auraient tendance à sous-estimer l’effet de surprise positif de celui qui reçoit leur message. Or la surprise amplifierait le plaisir ou le déplaisir d’un événement. Quand un geste de contact inattendu est envoyé par une personne dont le souvenir nous est positif, même sans être particulièrement proche, la satisfaction est plus importante pour celui qui le reçoit.

Les auteurs soulignent l’intérêt de leur recherche dans le contexte de la culture américaine dans lequel ils travaillent. En effet, des pans entiers de vie sont organisés davantage pour favoriser l’isolement des personnes plutôt que les contacts sociaux directs, avec une montée du sentiment de solitude ainsi que le montrent certaines études relativement anciennes (2006).

 

Ces expériences ont une portée pratique manifeste. Si le bienfait d’un petit geste de reprise de contact est ainsi mis en évidence, chacun peut y contribuer facilement, nourrissant les relations, et ultimement la richesse intangible mais réelle de la vie sociale. Durant l’été où les personnes âgées peuvent se retrouver plus isolées de leurs familles, un appel, une carte postale sont des gestes simples mais puissants pour leur redire notre affection et notre lien avec elles. Alliance Vita avait initié une opération « Toujours ensemble » à la sortie d’une période de confinement, l’esprit de cette opération reste d’actualité.

 

Restez informé de nos dernières actualités

Articles récents

Share This