600 Pierrots au Trocadéro : mardi 24 juin 2014

Cliquez sur l'image pour accéder au diaporama photo

Par une scénographie spectaculaire, Alliance VITA a lancé un appel d’urgence à la solidarité contre la tentation de l’euthanasie au Trocadéro le mardi 24 juin 2014.

Dès le matin, dans les rues de Paris, les Pierrots ont pris place parmi les passants portant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire des messages tels que : 3000 personnes âgées se suicident chaque année en France ou 20% des personnes de + de 75% souffrent de solitude, accompagnés du slogan : Urgence Solidarité !

C’est enfin vers midi que des centaines de Pierrot ont pris la pause au pied de la « Vieille Dame », sur l’esplanade du Trocadéro pour exprimer dans une scénographie musicale leur « Non à l’euthanasie des « vieux » » et lancer un appel à la solidarité vis à vis des personnes âgées fragiles et dépendantes #Urgencesolidarité

Dans les médias :

Au cours de cette manifestation, les médias étaient invités à une conférence de presse au milieu de ces centaines de Pierrot, avec une dizaine de personnes, experts, témoins ou proches de personnes âgées, malades ou dépendantes qui on pris la parole successivement pour livrer leur témoignage.

Extrait : C’est un message d’avertissement teinté d’une nuance de menace : « Si le gouvernement laisse entendre que l’équilibre de la loi Leonetti, qui refuse l’acharnement thérapeutique mais aussi l’euthanasie, pourrait être perturbé, nous organiserons de vastes mobilisations »,  dit Tugdual Derville.

Extrait : La sédation terminale constitue néanmoins un premier pas coupable pour les partisans anti-euthanasie, comme l’association Alliance Vita, qui organisait aujourd’hui un happening à Paris contre tout changement de législation. Le premier d’une longue série?

Extrait : « Quel message allons nous adresser si on décide qu’il faut que la vie de Vincent Lambert soit arrêtée délibérément par une équipe médicale ? », s’est demandé Tugdual Derville, délégué général de l’association.

(Alliance VITA en bas de page)
Extrait : «Nous ne pouvons pas laisser croire qu’il y aurait des vies indignes d’être vécues ou respectées, des patients dont il faudrait cesser de prendre soin. La décision d’entamer un protocole de mort constitue bien l’euthanasie d’une personne qui n’est pas en fin de vie, une entorse à l’interdit de tuer, fondateur du vivre ensemble et de la confiance entre soignants et soignés

Extrait : Marie Suzanne a 94 ans, elle a écrit quelques lignes à l’intention des personnes présentes sur cet esplanade des Droits de l’Homme. Fébrilement, elle offre son témoignage au micro : « J’aime la vie et je m’intéresse à tout ce qui se passe autour de moi. » « Je m’inquiète, poursuit Marie Suzanne, où va-t-on aller maintenant ? Je ne suis pas pour l’acharnement thérapeutique, il faut laisser la mort venir. Mon grand âge est une nouvelle vie.(…) »

Dépêche AFP du jour, racontant la scénographie

Extrait : France TV Info revient sur les motivations de cette mobilisation scénographiée, Non à l’euthanasie, l’Urgence est à la solidarité, faisant mémoire des deux affaires en cours : Vincent Lambert et le Docteur Bonnemaison

Reprise de la vidéo AFP

Extrait : « C’est une imposture médicale. Vincent Lambert ne reçoit pas les soins qui lui sont dus », s’est indigné le professeur Xavier Ducrocq, conseiller médical des parents Lambert, qui souhaitent que le traitement de leur fils continue alors que la femme de Vincent Lambert et la majorité de ses frères et sœurs y sont opposés.

Extrait : « Ces pierrots sont en mal d’amour. C’est tout le symbole de l’urgence d’une politique de solidarité vis-à-vis des personnes les plus fragiles », a déclaré Tugdual Derville, délégué général d’Alliance VITA (…).
« Nous demandons un plan de développement des soins palliatifs. Il faudrait 500 millions d’euros », a déclaré Tugdual Derville. « Il est légitime d’anesthésier une personne qui souffre trop », a-t-il concédé. « Mais il faut vérifier que les soins anti-douleur ont été bien administrés ».

Dépêche AFP du jour, racontant la scénographie

Reprise de la vidéo AFP

Reprise de la vidéo AFP